Relance crédit datant de 2008

Publié par

Bonjour,

En 2018, une société de recouvrement «Cabinet 1640» me harcèle par téléphone, téléphone à ma famille, par courrier, en me réclamant 400 € pour un crédit contracté en 2008, dont je n’ai aucun souvenir. Refusant de me fournir des justificatifs. Je ne donne pas suite.

Et là, ce 22/02/2021, je reçois un nouveau courrier d’un huissier, hors de mon département, qui me somme de payer 1.193 € sous peine de saisir mes biens (meubles, véhicules, compte bancaire) si je ne règle pas cette somme sous 20 jours.

Pouvez vous m’indiquer la marche à suivre pour qu’ils cessent de me harceler n’ayant pas souvenir de ce crédit.

Merci. Dernière modification : 26/02/2021 - par Tisuisse Administrateur

Publié par
Tisuisse Administrateur

Bonjour,

Prenez d'abord connaissance du dossier relatif aux "officines de recouvrement" et c'est ici :

"https://www.experatoo.com/information-du-consommateur/officines-recouvrement_73116_1.htm"

Ce dossier vous décrira tout ce que vous devez savoir, ce que vous pouvez faire et, surtoutn ce qu'il ne faut pas faire pour ne pas tomber entre leurs griffes.

Par ailleurs, toujours dans cette rubrique du "droit de la consommation" vous trouverez nombre de discussion traitant de votre problème. Bonne lecture.

Publié par

Bonjour
Merci je vais regarder

Publié par
amajuris Modérateur

bonjour,

sans titre exécutoire, un huissier agit à titre amiable comme une société de recouvrement, il n'a pas de pouvoir de contrainte.

ne payez rien, ne reocnnaissez rien, demander à l'huissier s'il possède un titre exécutoire et qu'il vous en donne les références.

votre dette est sans doute prescrite, un titre exécutoire est valable 10 ans.

salutations

Publié par

Oui c’est bien ce que je pensais.. sans jugement, la dette est éteinte. Je préfère les ignorer et si il continue a m’écrire j’agirais en conséquence
Merci

Publié par

Bonjour



Tant qu'il n'y a pas de recommandé, ne répondez même pas.

Il est devenu courant que des huissiers jouent les gros bras simplement par leur fonction, alors que ce n'est légalement fondé sur rien.



Un possible variant de la déontologie de la profession.

Publié par

Merci beaucoup pour vos retours, j’étais angoissée a l’idée qu’ils me saisissent même si je me doutais qu’ils ne pourraient pas sans titre exécutoire