Quitter le foyer familial en étant majeur

Publié par

Bonjour
j'ai un autre type de question à vous soumettre, notre fils désire quitter la maison pour vivre selon ses convictions, de "l'art de la rue" sans avoir préparé de projet, sans avoir de lieu sécurisé où aller .. malgré toutes les propositions de formation dans ce domaine,de contrat civiques, de médiation pour une autonomie éloignée de la maison mais négociée, il ne souhaite pas revoir son choix, nous avons réussi à le maintenir au domicile jusqu’à ce jour car, n'ayant que 17 ans, nous lui avons fait part qu'on poserait un signalement par ce qu'on le jugerait en danger, cela l'a freiné, mais aujourd'hui, il ne cesse de nous répéter qu'il aura 18 ans dans deux mois et qu'il nous faut nous préparer à son départ, que c'est SA liberté.Quand est il au niveau de la loi, faut t-il, si il part spontanément, de son propre choix, le signaler alors qu'il n'est pas vulnérable (handicap, fragilité psychique) toutefois très influençable ?? Il ne travaillera pas, ne fera pas d’études,et nous dit qu'il vivra d'"Art de la rue" si ce choix de vie occasionne des rencontres ou des comportements de marginalité qui risqueraient de générer des actes pénalisables Est ce nous ses parents qui devront assumer la responsabilité ? MERCI pour votre éclairage.

Publié par

bonjour. à qui voulez-vous le signaler??!! je comprends votre inquiétude mais quand votre fils sera majeur, il fera ce qu'il voudra. il ne fera pas forcément de mauvaises rencontres, il veut vivre sa vie, le fait que vous l'en dissuadiez le stimule certainement. l'essentiel est que vous lui laissiez la porte ouverte s'il veut revenir mais légalement vous ne pouvez rien faire

Publié par

MERCI, jos.38 pour ce premier éclairage ..OUI,j'ai bien conscience, dissuadez son fils d'aller " vivre dans la rue " le stimule à nous quitter..pour autant, ce n'est pas possible pour nous de l'y encourager, il risque bien plus de faire des mauvaises rencontres que de se structurer ...merci toutefois encore pour votre réponse honnête .. il reste un doute sur la seconde question: les responsabilités ... bien a vous ..

Publié par

rebonjour. quels doutes? s'il est majeur, vous n'êtes plus responsable de ce qu'il peut faire, dire, tenter, etc..mon fils aussi disait qu'à 18 ans, il partirait mais il a compris avant que financièrement, il ne tiendrait pas. votre fils est musicien? beaucoup rêvent en voyant que Zaz chantait autrefois dans le métro

Publié par

merci pour votre nouvelle réponse JOS.38 mais je ne pense pas qu'on puisse transférer une histoire sur une autre ... mon fils n'est pas musicien, j'attendais des réponses juridiques exclusivement ... je suis très heureuse pour vous que votre fils ai finalement bien réagit et qu'il soit resté chez vous, je vous souhaite une belle harmonie en famille et je lui souhaite de belles réussites dans sa vie ... en ce qui me concerne, je ne cherche que les informations qui me sont nécessaires pour le respecter, nous protéger et être en accord avec la loi ... bien à vous ...

Publié par

Bonjour, mon ex-mari a décidé l'an dernier de prendre un appart étudiant à notre fille le mois de ses 18ans. Ainsi il a pu justifié du fait qu'elle n'habitait plus chez moi que quelques week end par an et qu'il ne voulait plus me verser la pension alimentaire pour elle (mais directement à notre fille). A priori il a le droit de le faire. Par contre pour les demandes de bourses de ma fille pour ses études de médecine comme elle est rattachée à mon foyer fiscal et que je suis parent isolée c'est avec mes seuls revenus qu'elle a eu droit à plus de 5000€ de bourses (je ne touche même pas ça de salaire annuel moi). Cette année re belote pour sa demande de bourses c'est encore moi qui vais devoir fournir mes revenus (et me taper toute la paperasse)pour ses bourses alors que je ne touche plus rien pour elle puisqu'elle est majeure et que son père ne me verse plus rien. Elle a pris gout à la liberté et veux donc garder son appart étudiant à 15kms de la maison alors qu'elle a une voiture que je lui ais offert avec mes petites économies .
Bref son père lui a prit un appart à 15kms de chez moi pour justifié qu'il n'ai plus tenu de me verser une pension alimentaire. Je fais en sorte qu'elle ai des bourses alors que si les revenus de son père étaient pris en compte elle n'aurai pas de bourses (plus de 27000€ de revenus annuels pour son père) et cerise sur le gâteau cette année elle va faire une demande d'APL pour son appart car son père ne peux ou ne veux plus payer le loyer de son appart (co-location à 15kms de chez moi). Donc elle demande les APL ce qui va forcément me priver de mes APL puisqu'elle est toujours fiscalement rattachée à mon foyer fiscale mais n'habitera plus sous mon toit. Ma question: suis je obligé de fournir mes revenus pour sa demande de bourses cette année ou dois je lui dire de la faire avec ceux de son père puisqu'il fait en sorte de ne plus rien me verser, de la sortir de mon domicile(pour me mettre en difficulté de toutes évidence) et que c'est elle depuis un an qui a la pension alimentaire et un bon petit pécule versé par ses grands-parents paternels)?Il ne manquerait plus que maintenant il me demande de verser à notre fille une pension alimentaire à notre fille alors que je ne suis même pas certaine de pouvoir encore payer mon logement actuel sans APL (j'ai une autre fille de 15ans à nourrir et loger accessoirement)

Publié par
Mark_ESP Superviseur

Bonjour,
En général les revenus des parents sont pris en compte, mais dans le cas ou les parents sont divorcés, le calcul peut alors être légèrement différent. En effet, si une pension alimentaire est versée, il faut alors déclarer les revenus du parent qui s’en acquitte. Sinon, les revenus des deux parents sont pris en compte lors du calcul.

__________________________
Bien à vous
Avant de poster votre question, il est utile de regarder si ce sujet a déjà été traité...Et pour les derniers articles juridiques, cliquez https://www.legavox.fr/article/


Publié par

Être responsable? C'est une blague? Je crois que je n'ai pas de leçon à recevoir de ce côté là pardon. Pour info: divorce par consentement mutuel qui stipulait que le papa devait me verser une pension alimentaire pour nos filles au delà de leur majorité tant qu'elles n'ont pas de revenus stables(pension alimentaire dont il a choisi la somme), que les filles avaient comme domicile principale mon domicile car monsieur a des horaires de travail aléatoires, qu'il prenait à sa charges frais scolaires de cantine et de bus de nos filles car le juge a convenu que mes revenus ne me permettent pas d'en assumer la charge. Trouvant cela injuste, depuis notre divorce je fais toutes les demandes de bourses et d'aides scolaires que je reverse intégralement au papa ce qui depuis 4ans lui permet d'avoir 0 charges scolaires pour nos filles. Donc si on doit me faire à moi une leçon de morale il serait peut être pas mal de parler de l'attitude peut louable du papa non? Ma question était juste au sujet des bourses de mon aînée pour la rentrée de septembre prochain point barre. Étant donné que celle-ci a plus de moyens que moi et que son papa s'emploie à la conforter dans le fait qu'un appart à 15kms de sa maison est absolument utile (surtout si ça me met en difficulté ainsi que le bien-être de sa petite soeur entre nous soit dit en passant) quels sont mes devoirs et droits face à cette situation? Merci

Publié par
amajuris Modérateur

bonjour,
dans un divorce par consentement mutuel, les époux établissent une convention qui règlent les conséquences pratiques du divorce.
donc je comprends que vous n'êtes plus d'accord avec les termes de la convention que vous avez signée qui es ten principe irrévocable.
selon le lien ci-dessous:
https://www.avocat-omer.fr/divorce/contester-une-convention.htm
salutations

Publié par

Bonjour,

Pour ma part, je suis en alternance et je vis chez ma mère. A la rentrée 2017, je compte m'installer avec mon copain car cela fait maintenant trois ans que nous sommes ensemble. Pour le moment la pension était versé sur mon compte et je la reversé chaque mois que le compte de ma mère, ça me parait jusque là normal. Mais voila ma question, mon copain ayant un travail et touchant 1100€/mois et moi touchant environ 800€/mois. Dès lors que je m'installe avec lui, mon père est-il toujours dans l'obligation de me versé la pension alimentaire ou est-ce que du fait que mon copain ai un salaire je "survient à mes besoins" ?

Merci pour votre réponse.
Lulu

Publié par

Bonjour,

Mon fils a quitté mon domicile sans rien me dire. Il est parti vivre chez sa sœur et a quitté son boulot. Il me menace de demander une pension alimentaire à l'assistance sociale. Il a 19 ans, a-t' il droit d'avoir cette pension alimentaire car il est parti de lui même, sans rien me dire ?

Merci.

Publié par
amajuris Modérateur

bonjour,

ce n'est pas une assistante sociale qui va décider d'une pension alimentaire mais un juge.

votre fils pourra demander à un juge que vous lui versiez une pension dans le cadre de votre obligation alimentaire.

mais vous pourrez répondre au juge que votre fils est parti de lui-même de chez vous et qu'il a abandonné son travail et qu'il est mis lui-même dans cette situation.

dans ces conditions, je doute que le juge réponde favorablement à la demande de votre fils majeur.

salutations

Publié par

Bonjour,

Ma fille de 22 ans réside chez son copain. Lui travail comme cuisinier, ma fille est inscrite à Pôle emploi. Malgré celà, ne pouvant subvenir à leur besoin, ma fille me harcèle durant mes heures de travail, en me disant qu' ils ont rien à manger, pas de tickets de bus pour qu'elle puisse chercher du travail, etc. Je leur ai envoyé des mandats, des cadies de nourritures, je ne sait plus quoi faire. Elle est rattachée à mon foyer fiscal, je paie sa mutuelle et son téléphone, elle a aussi le double des clefs de ma résidence.

Ma question : Même si je travaille, je ne supporte plus cette situation, que dois-je faire, car, cette situation mine ma santé ?

Bien à vous.