Parking stationenement dans lotissement

Sujet vu 1246 fois - 12 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 11/05/11 à 12:29
> Droit de l' Immobilier > Urbanisme & Construction


mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 12:29
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
Bonjour,
je vous contacte car je voudrais un renseignement et conseil
voila depuis plus de 10 ans je stationne ma voiture sur un grand parking d'un lotissement dont je suis ni propriétaire ni locataire mes personne ne ma jamais rien dit que j'ai pas le droit de stationner et la aujourd'hui on ma dit que j'ai pas le droit de stationner
1 est je le droit de continuer de stationner ?
2 que je risque si je continue de stationner ?
3 si j'ai le droit de stationner que je doit faire ?

je vous remercie d'avance de vos réponse

Poser une question Ajouter un message - répondre
mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 11/05/2011 à 14:33
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
C'est une propriété privée où vous n'avez aucun droit, et si on allait se garer dans votre jardin ?

mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 14:37
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
ça na rien a voir avec un jardin et personne na jamais rien dit au bouts de 10 , 15 ans alor pourquoi réclamer maintenant

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 11/05/2011 à 15:03
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Parce qu'ils sont chez eux et pas vous. Ils ont donc le droit de le tolérer pendant le temps qu'ils leur plait et d'arrêter quand bon leur semble.

mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 15:09
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
bin moi je trouve pas ça courtois et pas normal soit on tolére ou on tolére pas
bin je vois que en france on deviens de moins en moins tolérent et ses triste je trouve

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 11/05/2011 à 15:30
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Vous êtes gonflé. Vous vous appropriez le droit de vous garer sur la propriété d'autrui pendant des années et quand ça s'arrête, vous osez raler. Il ne s'agit pas de tolérance des autres, mais de votre sans-gène.

mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 15:34
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
pfff vous réponder pas a ma question pour moi ses sujet clos
si vous éte pas capable de répondre correctement a ma question

Tisuisse, Posté le 11/05/2011 à 16:01
10479 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Bonjour mathieu67400,

Ce que vous risquez ? Un déplacement d'office de votre voiture par le syndic de la résidence, sans avis préalable, mais sous contrôle d'huissier, avec une plainte du syndicat des copropriétaires pour intrusion dans la propriété d'autrui. Sachez qu'une tolérance n'est jamais un droit et, comme dit précédemment, la tolérance peut très bien s'arrêter du jour au lendemain et sans préavis. Les copropriétaires et les locataires de cette résidence sont chez eux, l'entretien et les taxes relatives à ce parking sont payés par eux, pas par vous, et arrive un jour où toutes les places sont indispensables à ces habitants.

Conclusion : soit vous louez au syndic une place de parking, soit vous allez vous garer ailleurs, pas le choix.

mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 16:03
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
bin la merci vous avez correctement répondue merci de la réponse
bonne fin de journée

Tisuisse, Posté le 11/05/2011 à 16:20
10479 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Une anecdote pour exemple. Il y a quelques années, j'étais syndic bénévole d'une petite copropriété et président du syndicat des 11 copropriétaires. Nous avions des boxes privatifs + 2 places accessibles mais privées. Ce sont les copropriétaires qui en assuraient l'entretien et payaient la taxe foncière relative au terrain, dont les places de parking.

Un résident de la copropriété voisine, donc extérieur, venait, chaque jour, se garer sur nos places ce qui obligeait les autres à stationner dans la rue. Les copropriétaires en ont eu marre. O n'a pas fait appel aux bleus, on a, à plusieurs, déplacé la voiture et laissée là en plein milieu de la rue, L'un de nous a garé sa voiture sur la place devenue libre.

Rapidement, un bouchon s'est formé puisque les voitures dans cette rue (sens unique et 1 seul côté de stationnement) ne passaient plus, les bleus se sont déplacés, ont verbalisé le véhicule et embarqué en fourrière. Le proprio de cette voiture ventouse est venu râler, les bleus sont venus nous voir pour savoir si on était au courant. Ben, non, nous on savait rien, on n'a rien vu. Depuis, ce sans-gêne n'a plus jamais remis les roues de sa voiture dans notre parking.

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 11/05/2011 à 17:14
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
C'est une solution. Mettre la voiture de telle façon quelle empêche le camion-poubelle de passer aussi, c'est très efficace.
Sans compter que le "remorquage" d'une automatique, ouille ça douille le remplacement de la boite

mathieu67400, Bas-Rhin, Posté le 11/05/2011 à 18:47
6 message(s), Inscription le 11/05/2011
je sais pas comment ses chez vous mes les personne qui on conçue les batiment on mal calculé le nombre de place de parking par rapport au nombre d'appart
autre chose j'ai tél a mon avocate qui ma dit que aucune dépaneusse ne peut enlever la ou les voiture vue que ses privé lol
et si le mec ou la nana mes le frein a main tu a du mal a déplacer la voiture lol

Tisuisse, Posté le 11/05/2011 à 23:39
10479 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Faux, avec un cric on soulève la voiture et on met des chariots à roulettes sous les roues et le tour est joué. Parce que si une dépaneuse n'a pas le droit de venir, et ton avocate a raison, tu n'as pas non plus le droit de te garer chez les autres. Quand au nombre de places de parking par rapport au nombre d'appartements de cette résidence n'est pas ton problème, cela ne te concerne pas, tu n'es pas chez toi mais chez les autres. Donc argument rejeté.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]