Colleguertr

Sujet vu 1098 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 17/09/08 à 22:22
> Droit du Travail > Licenciement


mazen, Posté le 17/09/2008 à 22:22
1 message(s), Inscription le 17/09/2008
vv

Poser une question Ajouter un message - répondre
citoyenalpha, Posté le 17/09/2008 à 22:41
3534 message(s), Inscription le 25/02/2008
Modérateur
Bonjour,

il convient de prendre vos précautions et en même temps de trouver un moyen de médiation.

Il y avait des témoins. Demandez leur de mettre par écrit ce qu'ils ont vu. S'ils n'ont rien vu qu'il le note aussi. Bien sûr vous ne pouvez les forcer. Il s'âgit d'une demande.

A mon avis sa plainte n'ira pas bien loin. Je ne pense pas qu'il obtienne d'ITT de la part du médecin.

Par conséquent au vu des faits je ne pense pas qu'un procureur poursuivra.

Vous aurez appris que l'on ne retient personne contre sa volonté. Ce comportement est réservé à la force publique ou en cas de flagrant délit.
Vous auriez pu convoquer l'employer pour un entretien préalable à sanction puisqu'i la refusé d'exécuter une de vos consignes. Vous en auriez profité pour lui demander qu'est ce qu'il ressentait pour qu'il en arrive à ce point.

Votre supérieur hierarchique peut servir de médiateur et tenter de trouver une solution qui conviendrait à tout le monde.

Demander de l'aide à votre direction afin de calmer la situation.

Restant à votre disposition.

Tisuisse, Posté le 18/09/2008 à 09:07
10470 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Sans aller à l'enconte des suggestions de citoyenalpha, suggestions très pertinentes, je pense que l'employé n'a pas exécuté l'une des tâches qui lui incombe au sein de son entreprise puisque les réunions d'équipe, organisées par son supérieur hiérarchique, font partie de la marche normale du travail, surtout si ces réunions se déroulent sur le temps de travail. L'affaire pourrait donc monter jusqu'à la direction de la banque et, en cas de réédition de ce problème, entraîner, au mieux un changement de poste, au pire une mise à pied temporaire, voire un licenciement pour faute.

Quand au problème d'épaule, n'est-il pas "inventé" par ce salarié afin d'obtenir des "dommages-intérêts", voire une "pseudo invalidité" et une rente, donc de l'argent à bon compte ? C'est une question à se poser.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]