Mon patron veut pas me payer

Sujet vu 774 fois - 6 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 31/01/12 à 19:55
> Droit du Travail > Embauche & démission


Holdsworth, Paris, Posté le 31/01/2012 à 19:55
3 message(s), Inscription le 31/01/2012
Bonjour,
Je suis professeur en CDI. J'ai démissionée verbalement avec 3 semaines de préavis, mais quand il manquait une semaine pour ma date de démission, mon patron m'a démandé de travailler une semaine de plus. J'ai accepté, mais deux jours plus tard je me suis ravisé et j'ai prévenu mon patron. Il m'a dit alors que comme j'ai pas fait cette semaine de plus il ne va pas me payer mes jours de congé restants.
Je lui ai donné une lettre de démission en main propre, mais signé un jour avant ma date de démission.
Il m'a ménacé d'appeler una vocat, mais je crois qu'il perdrait. Qu'est-ce que vous en pensez?

Qu'est-ce que je peux faire s'il continue à ne mas me payer?

Merci beaucoup

Holdsworth

Poser une question Ajouter un message - répondre
pat76, Paris, Posté le 01/02/2012 à 19:04
8727 message(s), Inscription le 28/06/2011
Bonjour

Vous travaillez pour un établissement public ou privé?

__________________________
Il y a deux choses auxquelles il faut se faire sous peine de trouver la vie insupportable: ce sont les injures du temps et les injustices des hommes.
Chamfort

Holdsworth, Paris, Posté le 01/02/2012 à 19:06
3 message(s), Inscription le 31/01/2012
Un établissement privé.
Merci pour votre attention :)

pat76, Paris, Posté le 01/02/2012 à 19:14
8727 message(s), Inscription le 28/06/2011
Rebonjour

Vous envoyez une lettre recommandée avec avis de réception à votre "employeur" dans laquelle vous le mettez en demeure de vous payer ce qu'il vous doit dans les 8 jours au plus tard à la réception de votre lettre, vous précisez que faute d'avoir obtenu satisfaction vous l'assignerez devant le Conseil des Prud'hommes.

Vous a-t-il remis certificat de travail, attestation pôle emploi, bulletin de salaire et solde de tout compte.

Si ce n'est pas le cas, vous lui demandez de les tenir à votre disposition et vouqs passerez les chercher.

Vous garderez une copie de votre lettre.

Vous informerez l'inspection du travail de la situation.

__________________________
Il y a deux choses auxquelles il faut se faire sous peine de trouver la vie insupportable: ce sont les injures du temps et les injustices des hommes.
Chamfort

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 01/02/2012 à 19:24
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Bonjour,

Merci d'être plus clair dans la présentation de vos informations.

Vous avez rompu votre contrat de travail, quelle était la durée du préavis que vous deviez effectuer.

Que voulez-vous dire par "il manquait une semaine pour ma date de démission" ?
Vous aviez donné un préavis trop court ou vous aviez effectué deux semaines sur les trois que vous deviez ?

Cordialement




Citation :
Ces informations ne sauraient remplacer la consultation de votre Conseil habituel ou de tout autre professionnel du droit.


Holdsworth, Paris, Posté le 01/02/2012 à 19:59
3 message(s), Inscription le 31/01/2012
J'avais donnée un préavis de trois semaines, et quand il manquait une semaine pour la fin du préavis (c'est à dire, j'avais efectué deux semaines) il m'a demandé d'en faire une de plus (c'est a dire, en total quatre). J'ai accepté mais deux jours plus tard je me suis ravisé, et j'ai décidé de quitter dans une semaine de toute façon, respectant l'accord original.

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 01/02/2012 à 21:26
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Je vous remercie.

Vous avez bien fait de revenir sur cet engagement.

Qu'il vous paye les congés payés qu'il reste vous devoir ou ne les paye pas au terme du prévis ne doit pas vous inquiéter. Il vous les doit (calculés jusqu'à la fin du préavis), tôt ou tard (Prud'hommes en ce cas) assortis de dommages-intérêts etc...

Son avocat ? On ne menace pas l'adversaire de l'appeler, on l'appelle purement et simplement sans dévoiler quoi que ce soit.

Je partage les conseils donnés par Pat76. Je souhaite seulement que vous ne vous laissiez pas intimider par le dit employeur.

Cordialement



Citation :
Ces informations ne sauraient remplacer la consultation de votre Conseil habituel ou de tout autre professionnel du droit.



Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]