Plus de nouvelles d'un papa

Sujet vu 631 fois - 6 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 12/10/10 à 12:29
> Droit Civil & familial > Divorce & infidélité


chambery, Haute-Savoie, Posté le 12/10/2010 à 12:29
14 message(s), Inscription le 12/10/2010
Bonjour,

Je me demande bien,quel recours pouvons nous avoir, quand nous n'arrivons plus à avoir de nouvelle, d'un papa,avec qui je suis déjà passer devant le JAF pour statuer un droit visite et pension alimentaire donc.
Qui au résultat, s'est fixé à une pension a 150€ qu'il n'a jamais pu aboutir correctement, se mettant volontairement au RMI .
Qui ce sujet là, c'est réglé suite à ca, à un 2e passage JAF,par "prennez l'aide de la CAF 88€,ou alors vs aurez rien du pere" donc depuis le debut, j'ai deja pour ca, je ne sais pas droit à un aérré de pension (3ANS donc)..ou pas ?

Ce papa,à fait de la prison tres vite apres.. est-ce que ca le couvre pour apres des aerrés?
Etant enfermé 18mois,il m'envoyais des mandats de 50€, que je ne voulais pas prendre, car je trouvais ca,bien facile pour lui, qu'il s'en tire comme ca, qu'alors le juge me disait prendre ce que la CAF aurait donner,vu qu'il etait pas solvable. de 150 descend à 88€.. pour au risque prendre au finale "une aide accpetée a 50€ du papa.."
Etant dehors et libre, il etait "excuser"de pas me verser la pension qui était fixé, mais une fois enfermé, ca n'aurait pas de sens,et imorale, de devoir ponctionner le "trop peu revenu" du papa,qui au vu de sa situation d'indigent, aurait plus besoin de l'argent pour lui..
C'est ce que j'ai expliquer au papa,que on verrait ca plus tard,quand il sortira.. Ayant aussi eu par lui,un courrier avant son incarceration,en recommander, qu'il fesait ses plus plate excuses, et me verserait à la reprise d'un travail,les sommes dùes..

Hélas le papa, une fois sorti de ses 18mois, à déménager au loin, sur Lyon ,etant nous a Paris. Apprenant son départ 15jours avant..
Depuis décembre 2009, on n'a pas revu le papa.
Puis en Janvier 2010, il s'est fait incarcéré a nouveau à Lyon,pour 8mois minimum..
Nous avons echanger du courrier, j'ai déménager moi aussi à 2h de paris, lui laissant tout coordonnes de notre domicile et nouvelle ecole de son fils, pour pas qu'on me reproche de pas "communiquer" les choses importante concernat son fils. Mais aujourdhui, c'est nous,qui n'avons plus de nouvelles depuis 4mois, le service pénitencier,m'a repondu par courrier ,qu'il ne souhaitait pas donner d'information sur sa situation.

En a t-il le droit?
il est surment sorti a présent,et nous n'avons plus d'adresse,ni telephonne,pour le joindre. Comment puis je faire pour me defendre face a "son abandon" dois je saisir le JAF pr son manque de serieux,son désinteret?

Poser une question Ajouter un message - répondre
mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 12/10/2010 à 14:10
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Avez-vous un jugement instituant une pension ?
si oui
quel montant ?
Il a l'obligation non seulement de payer, mais de donner son adresse donc vous portez plainte pour abandon de famille et pour le fait qu'il n'a pas donné sa nouvelle adresse (vérifiez avant qu'il est sorti de prison, sinon, ça serait de la dénonciation calomnieuse)

En refusant le versement partiel, vous vous êtes mise en tort. Il a voulu payer une partie et vous avez refusé. Quelle idée saugrenue.

chambery, Haute-Savoie, Posté le 12/10/2010 à 15:13
14 message(s), Inscription le 12/10/2010
re mimi;
je suis sur le forum, à lire beaucoup de conversation,et on vous reproche un peu votre parler,et à moi que je sois bete, c'est vrai que je me sens un peu agressé quand vous dite que j'ai eu une idée saugrenue..

toutefois, pour poursuivre le sujet,à vos reponses,je remercie quand meme.

oui il y a eu un jugement pour cela. aussi une enquete social, où il a menti à l'enqueteur,pretendant etre SDF qu'alors il vivait chez sa copine où etait mentionner son adresse sur la requete..
l'enqueteur est venue chez moi, mais j'aurais prétendu meme délire que le papa, ben à croire,que l'enqueteur aurait pas jouer le flic,comme m'a t-il dit. Il croit et note,ce qu'on dit..

j'ai du emmener mon fils,au tribunal de paris,pour que l'enqueteur puise avoir ordre idée.. et 1semaine apres,on voyait le papa, venir à la reunion parent d'eleve ,main dans la main avec la copine en question.
j'ai trouver ca tres culoter..

Pour ma part,j'ai avancer les frais pour l'expertise medico psychologique.. qui n'a pas pu aboutir,par faute que le papa,lui n'a rien payer..
il s'agissait quand meme de 500€,que j'ai du trouver immédiatement, car la date fixé,tombait le jour meme,où jai recu le jugement!

La pension etait fixé a 150€ apres décision,car avant ca, il prtendant de sa bonne fois,vouloir maintenir 200€.. mais il a jouer sur ses argument,qu'il payait une partie du loyer de sa copine..et le reste.. n'apportant pas,les document du salaire de sa copine..

aussi bien,la juge que l'enqueteur, se contente de quoi alors? decouter ?noter, et tranché,sans verifier l'exactitudes du dosier?

Mon enquete sociale a été rendue, la juge nous à reconvoquer 7mois apres le 1er passage.. j'etais seule, lui absent..(deja en prison,sans que je le sache,et fesant prejudice moral a mon fils, de nous avoir fait deplace,à un point rencontre inutilement,ou durant 3h,on a stresser,mon fils avait 2ans, il s'en rappel tres bien encore), j'ai juste été recue 10min, en entendant dire,que le compte rendue de l'enquete, elle regardera ca et rendera son jugement apres..
Euh?? qu'est ce que ca valait le cout nous faire faire ca, entre 2jugements,si arrivé 2e jugement,elle avait meme pas prit compte "pour argumenter sur rendu de l'enquete qu'elle avait demander" (a ma demande) ??
Ya des choses que je comprend pas..elle meme,ne savait pas où logeait exactement le papa... 3adresses differente dans le dosier..(et il demandait un hebergement a ses droit paternelles!)

Maintenant, cest apres au 2e jugement, que expliquant j'avais pas eu correctement la pension du papa,elle m'annonce qu'il etait au chomage depuis octobre.. mais de sa decision P.A a partir du 1er juin, jusqu'a mon 2e passage en Novembre.. qu'en ai t-il de la pension?? 5mois non verser.
(avant qu'il entame toute ses mois de prison Fleury/lyon.. )

Et c'est par question de "pas etre vache",que j'ai refuser, de prendre son argent qu'il devait je pense cumuler en travailant la bas.
On m'aurait fait passer pour quoi ?? si j'ose prendre l'argent, d'un detenu, qui comme on le sait bien (malgré moi,je suis pas d'une famille cas social,mais jai continu par lui,le monde carcerale,et le train de vie,quand bien avant fleury, il etait deja incarceré 2ans,et je rendais visite,mais personnellement,moi j'ai jamais eu de probleme avec "police,juge,tribunal") n'ont pas de quoi manger à leur faim ??

est-ce qu'on m'aurait dit, le juge ou vous autres, c'est tampis pour lui, c'est vos droits a vous et le fils??

En etant en liberté et juste avec une rentré de 900€ env par le chomage ou CAF (rmi),on me dit qu'il peut pas payer 150€, faut que je sois "comprehensible,je vais pas lui couper les qui vif, "... mais en prison , je le peux alors ???

Elle est où la logique? elle est où la morale? où est l'inteligence quand on me dit "vs etes dans votre tord"..

T'autant plus, quelle garantie pour moi, si j'acceptai 50€ bien moins que le montant d'une aide "officel de la CAF" sous commandement d'un juge..et non de mon propre chef..
qu'elle risque j'evitais d'entendre apres,par exemple,que j'ai accepter 50€, que donc j'ai plus besoin de 150€..comme il etait "fixé par le juge"..

Etant prisonnier, sa situation est encore plus pauvre que celui qui touche le RMI à 900€.. comment alors je pourrais penser,que je suis en totalement dans mon droit,de ponctionner ce papa en tres tres mauvaise situation??

Je suis sure,qu'un avocat,m'aurait appuyer dans cette reflexion,et prudence.

maintenant ,Mimi tu m'as repondu,qu'il doit... il doit peut-etre en temps normal, mais.. quand on passe des mois en prison, tout est suspendu pour les aérrés alors ? ou pas.. car il voulait quand meme une garde sur l'enfnat,et visite chez lui.. quelque part,il s'en sort tjr tres tres bien, s'il fait que ca, prison,rmi,prison,prison,prison.... son droit paternelle il conserve,mais cest obligation,sont revue à la legere .. et c'est normal..

Quand moi je suis assez (parkil y aura tjr des griefs de son coté,je pense) sérieuse, j'ai fourni un dosier complet au juge, accpeter l'enquete chez moi, trainer mon pti de 2ans transport,pr lenqueteur et le pere,qu'alors celui ci a fait fausse declaration aux elements de l'enquete..que j'étais prete à l'expertise.. je n'ai fait de refus à rien.. sauf a lui laisser son enfant en main propre et a des domicile meme pas officiel..(on dit qu'un domicile n'est pas officiel pr un conjoint,sil mentionne pas sur le bail.. propos d'un commissaire qui me disait que javais raison,de ne pas laisser le petit,n'etant que heberger à l'adresse,rien de garantie qu'il pourrait trouver la bas le papa et petit si apres soucis)..

Pour son déménagement.. lui à Lyon,qu'alors, où etait ses pensées pour son fils, sachant qu'il partit bien loin de notre ville, et ses droits visite (au point rencontre des papas)?? a -til le droit de déménager comme ca,qu'alors on avait pas encore statuer officielement le 2e jugement, car la juge, apres enquete,et preuve que le papa,est pas serieux (prison) elle m'a fait venir pour rien,puisque son rendu au 2e est que TOUT RESTE A TITRE PROVISOIRE...

(un 3e jugement alors????) l'enfant reste a mon domicile, jai lautorité exclusive..et je suis contrainte de recevoir l'aide de la CAF.. ce qui n'est pas suffisant pour un enfant a titre d'aide,vu qu'on demande dejà a un parent au moins 150e...
Finalement,c'est comme si,rien n'a valu le coup de tout ceci ? On doit attendre,que le pere,soit Libre,et present pour fixé une decision..

Maintenant Mimi..
porter plainte pour abandon de famille.. on va vouloir le convoquer.. mais à quelle adresse? je n'avais aucune adresse a fournir ni meme à la directrice de la nouvelle ecole maternelle du fiston.. qu'alors j'ai laisser au papa,les coordonnées pr qu'il entre en contact..

J'ai lu dans une conversation,que partir sans laisser d'adresse de domicile à la mere et aux enfants, etait condamnable..prison et amende..

Moi,on m'a dit,(ma famille),que c'etait son droit,de pas m'informer de sa situation, savoir sil etait sorti où pas.. que c'est sa vie personnel,mais que pour son fils,il se mettait en tord,de plus "donner signe de vie" et d'en prendre.

son fils de 5ans,ne sait pas que son papa,est en prison.
car je ne veux pas salir l'image de son papa,déja absent.. alors... mais meme la directrice,me dit,qu'on ne peux pas toujours proterger nos enfants d'une réalité,qu'ils doivent savoir,pour pas etre "angoissé".. et justement je bataillais dans mes derniers courrier,au temps où jetais sure,qu'il recevrait encore..

je demandais des coordonnees où le joindre,où ecrire. Mais aucune réponse a ca. plus de lettres non plus,j'en suis venu , donc comme vous dite, de me renseigner qu'il y soit toujours... mais... vis a vis du service sociale, comment montré ma bonne foie,et que c'est pas X personne,qui veut sous tiré des info pour une vangeance quelqu'on que..??? j'ai expliquer à ce service, que j'avais rien.. ni adresse, ni numero portable, lui comme elle, ni de fix, ni coordonnées de son avocat.. au pire j'aurais bien voulu passer par lui.. mais...

on m'a laisser juste l'information,qu'il voulait pas donner d'information sur sa situation...
d'un coté,ca repond qu'il y était encore... et si toutefois,cest pas courrier vite fait,par mesure de securité du centre..
mais moi,j'avais besoin ,savoir les coordonnees..
On vait fini par croire,qu'il aurait pu etre mort meme ,a force!

quel recours alors apres.. moi je suis un peu perdue..
a t-on dorit de forcer un papa??
donner des nouvelles..(qu'est- ce que je reconte a son fils moi apres ehhh.??)
de prendre des nouvelles (ca oui,cest question morale,si on aime son enfant)
de laisser adresse, si finalement on peut se telephonner...

etc etc etc...

voilà mimi..

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 12/10/2010 à 15:41
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Ne délayez pas.
La question était : Avez-vous un jugement instituant une pension ?
si oui
quel montant ?

Je n'arrive pas à savoir en vous lisant, ce qu'il en est

chambery, Haute-Savoie, Posté le 12/10/2010 à 15:56
14 message(s), Inscription le 12/10/2010
désoler..

j'ai pourtant repondu OUI... il s'agissait donc de 150€ fixé au 1er jugement..
puis quand je me suis présenté au 2e.. finalement,elle m'a dit de voir avec la caf,car le papa,avit fait savoir,qu'il etait au chomage depuis 1mois..

reste que de juin à octobre,je n'ai pas eu la totalité..
pour ce qui est "d'avant" les prisons...

et au jour d'aujourd'hui.. je compte meme plus apres, tant qu'il me reclamera pas le petit a son domicile.
Entre ses 2 prisons, le temps de 2mois ou 3, on a reussi à le voir 2fois je crois.. en 2ans et demie,son fils l'a vu que si peu..
ok y a de la prison..
mais c'est pas de notre faute au petit et à moi.


tu sais pour l'instant,c'est reussir à reprendre contact qui nous préocupe..
des fois on se dit,laisse le où il est,ca evitera des problemes bien plus grave.
OUI mais.. dans tout ca,y a un petit.. qui me reclame des visites de papa..
que je dois, expliquer,qu'il peux pas .... il travail loin ... mais je lui rappel des souvenir rigolo avec papa.. etc..

mais un moment ca tourne en rond,je ne vais pas lui inventé un pere Ministre!

donc pour l'argent ca fait 3ans que je fais sans... mais.. je dit rien,tant qu'il m'embete pas..car ca tourne vite en menace quand je refuse qu'il prenne à lk'amiable le petit.
qu'il vienne le voir,c'est no soucis.. mais de le prendre,c'est autre chose.

y a til dautre personne, bien placé,pour confirmé,que je me suis mise dans un tord,en refusant de prendre,le peu d'argent qu'un detenu gagne deja difficilement??

non car on y avait penser, que j'etais peut -etre en tord.. mais j'ai agis par moralité..
maintenant,j'ai été trop bonne.. ou bete..
mais qu'on mexplique alors prkoi pour 900€ on lui dit OK payer rien.. qu'alors lui il avait que la belle vie avec, des mobils,des achat dvd, des café et clope a gogo... quand en face de ca, pour 50€,on me reproche à tord, de pas avoir accepter..

ce raisonnement m'ébranle quand meme,oui j'avoue etre sur le cul..

chambery, Haute-Savoie, Posté le 12/10/2010 à 17:13
14 message(s), Inscription le 12/10/2010
finalement, quand on me conseil de porter plainte pour abandon de famille,il s'agit ,d'apres beaucoup articles que je lis, qu'il y est concerner les non paiements de pension alimentaires.. mais moi,il s'agit du probleme de vivre quelque part,loin de nous,et qu'il nous donne pas plus de coordonnées,ni rien. et que je trouve ca pas normal,qu'il se souci plus prendre contact, sachant que en plus,on ne sait pas ou et comment se contacter.
Si demain il arrive quelque chose à mon fils,je le previens comment?!! je le lui dit que dans 9mois de silence,quand decidera revenir à la surfa ce que son fils est décédé sur table opration,par exemple??
OUI c'est ca,qui me mine.
et est-ce que ca, ca rentre en le delit d'abandon de famille??
merci de me fournir des conseille et les démarches a faire


mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 12/10/2010 à 18:30
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Vous dites que vous avez un jugement, puis vous dites que vous n'en avez plus.
Je ne comprends rien
Aujourd'hui que dit le DERNIER jugement ?

La loi ne peut régler vos relations avec votre fils. Faites au mieux, la vérité est toujours préférable (car il finira pas savoir que vous avez menti et il vous en voudra, même pire)

Le délit d'abandon de famille ne concerne QUE ne pas payer la pension alimentaire.

Faites une requête au JAF pour supprimer son autorité parentale et ses droits de visite/hébergement


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]