Arnaque sur un site d'enchères

Sujet vu 827 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 02/10/08 à 15:06
> Droit de la Consommation > Arnaques


matmonroe, Posté le 02/10/2008 à 15:06
1 message(s), Inscription le 02/10/2008
Bonjour, je ne savais pas trop où poster donc je le mets ici sans vraiment savoir si c'est la catégorie la plus appropriée...

Voici les faits concernés : le 28 avril 2007, j'ai remporté une enchère sur un site connu concernant un téléphone mobile que j'ai payé aussitôt via une célèbre société de paiement sur internet pour une somme de 649 €.
Dès lors, le vendeur n'a plus donné signe de vie, ne répondant ni à mes courriels ni à ceux de de la société de paiement auprès de qui j'ai demandé l'arbitrage du litige. Qui plus est, le site d'enchères m'a par la suite informé que le compte de cette personne avait été suspendu pour non respect des conditions de ventes. L'annonce concernée n'était donc plus accessible.
Le litige pour non réception a été clôturé en ma faveur le 9 mai 2007 et j'ai obtenu un remboursement partiel de 205 €.
J'ai depuis porté plainte et mon arnaqueur a été retrouvé. La solution de comparution sur reconnaissance préablable de culpabilité a été retenue.

Le greffe du tribunal m'a prévenu ce matin que j'allais recevoir un "avis à victime" pour me constituer partie civile.
Plusieurs questions :
-> Comment évaluer les dommages-intêrets que le tribunal me demande de formuler?
-> Le jugement va avoir lieu dans le Nord alors que j'habite ne Bretagne. Les frais sont, je suppose, à ma charge. Puis-je les inclure dans la demande de DI?
-> L'assistance d'un avocat est-elle requise dans ce genre d'affaire?

En gros : comment dois-je faire?

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 02/10/2008 à 19:47
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Je vous conseille vivement de prendre un avocat.
Cordialement

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]