Proteger son conjoint sans defavoriser nos enfants respectifs

Sujet vu 250 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 14/01/13 à 10:39
> Droit Civil & familial > Succession & patrimoine


lamuteke, Nord, Posté le 14/01/2013 à 10:39
2 message(s), Inscription le 14/01/2013
bonjour
tous les deux divorces avec chacun un enfant adulte, nous nous sommes mariés et avons acheté ensemble une maison et disposons de quelques économies (lep, livret A).
Nous nous etions marie avec un contrat de mariage, reduit aux acquets car je possedais alors une maison et je ne voulais pas que ma fille mette eventuellement ma femme "dehors" en cas de deces et nous n'avions pas alors d'économies.Depuis notre mariage, nous avons mis de l'argent de coté et nous sommes sur le point de vendre ma maison et venons d'en acheter une ensemble. Nous voulons nous proteger le mieux possible possible l'un l'autre en priorité et souhaitons que nos enfants respectifs ne touchent "leur" part qu'une fois que nous serions tous les deux décédés. Que nous conseillez-vous ?
merci de vos réponses

Poser une question Ajouter un message - répondre
chaber, Pas-de-Calais, Posté le 14/01/2013 à 10:50
5289 message(s), Inscription le 13/08/2008
Modérateur
Bonjour,
Bonjour et merci sont des marques de politesse envers nos bénévoles qui prennent le temps de vous répondre (relire la charte du forum)

__________________________
Cordialement

Il ne suffit pas qu'une idée soit difficile à exprimer raisonnablement pour qu'elle soit moins bonne qu'une autre. de Louis Farigoule, dit Jules Romains

lamuteke, Nord, Posté le 14/01/2013 à 11:11
2 message(s), Inscription le 14/01/2013
mille pardons. La politesse est d'une évidence qui m'a échappé tant les messages sur les forums en général sont écrit le plus souvent en phonétique et on se passe de toute formule non pas par manque de respect, mais juste pour aller a l'essentiel, surtout lorsque l'on demande dans le message d'accueil de synthétiser notre question.Je ne voulais offusquer personne. Mais là, cette lamentable erreur risque de me couter cher... j'en suis fort désolé et sollicite votre indulgence. Je me souviendrais de vos remarques à l'avenir.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]