Seul, sans ressource, à la rue

Sujet vu 869 fois - 0 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 04/08/10 à 00:55
> Droit Civil & familial > Service sociaux


alfredx13x, Pas-de-Calais, Posté le 04/08/2010 à 00:55
1 message(s), Inscription le 04/08/2010
Bonjour,

j'ai 40 ans et je suis demandeur d'emploi de longue duré. Malgré mes recherches et , à part des formations, je ne trouve rien. Il y a 10 ans j'ai eu un divorce plutot difficile qui m'a laissé 6 mois sans voir mes enfants et de ce fait, ma mère m'a proposé/obligé de revenir habité chez elle et mon beau père et de rendre mon apartement.
Bien sur, ce qui devait etre provisoire a perduré et jusqu'a aujourd'hui ou la situation relationnel est devenu quasiment invivable, ma situation n'ayant pas évolué (toujours au rsa et pas de boulot), je vis un enfer au quotidien. Mes parents trouvent cela trop long et me mettent une pression enorme et je suis maintenant traité pire qu'un chien. Moi même, je culpabilise enormement et n'ayant aucune solution a proposé à quoi que ce soit, j'ai commencé à me renfermer et essaie de me faire le plus discrert possible afin de déranger le moins possible. Je me fais tout petit quoi... Malgré tout cela empire et lorsque j'ai mes enfants, qui viennent 1/2 semaines, pour mes droits de visite, c'est intenable. Maintenant qu'ils sont grands (12 et 14 ans), ils comprennent a peu prés que je ne suis pas chez moi et qu'ils doivent se tenir droit mais la, à ce stade, ils sont comme ligotés et, comme moi, pour eviter toutes remarques, ils n'osent plus faire le moindre gestes... Je suis pa battu physiquement mais c'est sans arrét des remarques et des insultes... Je pèse mes mots lorsque je dis que c'est invivable et plus ça va moins ça va. Au début je prenais sur moi et j'essayai de préserver mes enfants le plus possible mais jai de plus en plus de mal a garder er montrer une image positive et je vis sans cesse dans la peur. Je ne sais pas ce qu'est une depression mais je pense que j'en ai une. Dégouté de me lever, me laver, m'habiller. Les repas sont de veritables corvées journalières et 2 fois par jour en plus et la nuit je revis et rumine la journée écoulé ce qui m'empèche de dormir. J'ai bien pensé à partir mais pour aller ou ? Et comment recevoir mes enfants si je suis sdf ? A mon age je ne pense pas qu'il y en ai beaucoup dans ma situation, et c'est pourquoi ce n'est pas évident à expliquer ni a comprendre d'ailleur. Je n'ai jamais eu de chance dans la vie et je ne me fait pas trop d'ilusions sur les reponses que j'aurai suite à ce message mais je ne sais plus quoi faire, qui aller voir ? Ai je des droits, lesquels ? Mes parents peuvent ils me mettrent dehors ? Rien que le fait de poser cette dernière question me glace le do

Poser une question Ajouter un message - répondre

Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]