Mon psychologue qui refuse de donner des information a mon copain

Sujet vu 3533 fois - 4 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 25/02/12 à 21:11
> Droit de la santé > Secret médical


léa67, Bas-Rhin, Posté le 25/02/2012 à 21:11
2 message(s), Inscription le 25/02/2012
bonsoir, depuis quelque mois je consulte un psychologue mais malgré que j'autorise mon psy de donner des information a mon copain elle refuse elle dit c'est secret médicale je souhaite savoir si elle a le droit de ne pas faire malgré ma demande? mon copain veux se séparer il pense que je n'autorise pas.je sais pas quoi faire merci

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 26/02/2012 à 17:08
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Bonjour,

C'est votre copain, pas votre mari. Votre psy n' a donc pas à lui donner la moindre information.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL

léa67, Bas-Rhin, Posté le 28/02/2012 à 21:58
2 message(s), Inscription le 25/02/2012
merci pour votre réponse...

ECRIVAIN75, Paris, Posté le 16/11/2012 à 23:46
9 message(s), Inscription le 13/11/2012
Bonjour,

Les problèmes de secret médical c'est très compliqué ! Pour ma part, j'ai eu affaire depuis 50 ans que je consulte des psys à plusieurs d'entre eux qui l'ont violé de différentes façons ! Mais contre un psy, voire contre un médecin, même si vous êtes dans votre droit, que comptez-vous faire ? Aller en justice ? Ce n'est pas gagné d'avance même si vous êtes dans votre droit ! Dîtes-vous bien que les psys ont toujours raison envers et contre tout et qu'en général on ne peut pas discuter avec eux... même si vous les payer cher !

Bon courage,

ÉCRIVAIN75

amatjuris, Posté le 17/11/2012 à 16:13
7866 message(s), Inscription le 09/03/2010
Modérateur
bjr,
en l'espèce inutile de mettre en cause les médecins car la loi est claire, ils n'ont pas le droit de donner des renseignements à des personnés étrangères à la famille du patient.
car un copain cela ne veut rien dire, un époux, un partenaire de pacs, un concubin cela repond à une définition et permet de situer l'intimité des personnes mais un copain c'est trop vague.
avez-vous demander au médecin de vous recevoir avec votre copain ?
cdt


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]