Indemnisation suite à un accident de la route

Sujet vu 907 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 21/01/09 à 21:52
> Droit des assurances > Reglement des sinistres


keskidi62, Pas-de-Calais, Posté le 21/01/2009 à 21:52
2 message(s), Inscription le 21/01/2009
Bonjour

Mon amie (31 ans) a été victime d'un accident de la route (Trajet travail) non responsable (Collision latérale avec un tracteur !!!).
Résultats : Transportée par les pompiers vers l'hôpital : douleurs à l'épaule gauche, plusieurs dérangements vertébraux, choquée psychologiquement. mauvaise reaction à certains traitements médicaux.
58 jours d'arrêt de travail, séances de kiné + chiropractie.

Nous venons de recevoir le rapport de l'expert médical indépendant avec l'indemnisation suivante :
Déficit fonctionnel temporaire : du 22/08 au 19/10 : 2 x 400 euros = 800 euros
Surveillance : du 20/10 au 13/11 : 50 euros
Souffrance endurée (Pretium Doloris de 2/7) : 1300 euros.
Total 2150 euros.

Ce montant me semble bien sous-estimé, d'autant plus que l'expert médical n'a pas écouté mon amie, ne s'est contenté que d'une brève auscultation et surtout a déterminé un consolidation au 13 novembre (date de la visite)alors que mon amie a reçu des soins jusque début janvier, date de la consolidation donnée par le médecin traitant.

Mes questions sont les suivantes :
Le montant est il réellement insuffisant?
Que doit on faire si nous refusons l'indemnisation?
Si oui est il nécessaire d'engager un nouvelle procédure avec un avocat et quels sont les risques (Frais supplémentaire, date d'indemnisation repoussée indéfiniment etc ...).

Merci d'avance

Olivier

Poser une question Ajouter un message - répondre
chaber, Pas-de-Calais, Posté le 22/01/2009 à 10:04
5290 message(s), Inscription le 13/08/2008
Modérateur
Votre amie a certainement passé pour être défendue par son assureur, qui est à même , ou les services sinistres de sa Cie, de lui donner un avis sur la proposition.

Il faut savoir qu'il n'y a pas de montants précis sur les indemnités allouées, qui sont plus ou moins variables selon les cours d'appel.

Il y a toujours la possiblité de faire une contre-propostion amiable et supérieure.

En général l'assureur proposera souvent la fourchette basse et de fait laisse la discussion ouverte

__________________________
Cordialement

Il ne suffit pas qu'une idée soit difficile à exprimer raisonnablement pour qu'elle soit moins bonne qu'une autre. de Louis Farigoule, dit Jules Romains

keskidi62, Pas-de-Calais, Posté le 22/01/2009 à 11:45
2 message(s), Inscription le 21/01/2009
Bonjour e merci de votre réponse

J'aurai voulu savoir en particulier si la date de consolidation estimé par le médecin expert (13 novembre) ne correspondant pas à la date de consilidation effective au 5 janvier, pouvait me servir d'argument pour contester l'indemnisation. Car il me semble bien qu'il y a faute de la part de l'expert. Le montant de l'indemnisation étant totalement basé sur le rapport de l'expert ... je pense être en droit de réclamer un recalcul, mais de quelle manière ???
Pour l'instant mon amie va appeler notre assureur pour discuter de cette indemnisation à l'amiable(mais peut il faire quelque chose état donné que c'est l'assurance adverse qui paye ?).
Ensuite, en cas de refus, nous verrons pour d'autres possibilités mais j'avoue que là je suis perdu !!!!

Olivier


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]