Mise en demeure par la societe FINREC

Sujet vu 2128 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 05/01/13 à 03:47
> Droit de la Consommation > Protection et contrat


le renard, La Réunion, Posté le 05/01/2013 à 03:47
1 message(s), Inscription le 05/01/2013
Bonjour

Je reçoit en date de 03/01/12 un courrier simple de mise en demeure"ultime lettre amiable" me réclamant un somme de 3.903 € incluant les frais principal, les intérêts de retard et article 32, somme à régler sous 48 h avec une injonction de payer par la FINREC pour un solde de formation à distance a l'école Française de comptabilité qui date de 2007 et qui devrait être pris en charge par mon employeur de l'époque.

Que dois je faire ?

Merci de me répondre.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Tisuisse, Posté le 05/01/2013 à 07:05
10454 message(s), Inscription le 10/06/2008
Administrateur
Bonjour,

Lire ceci d'abord :
http://www.experatoo.com/information-du-consommateur/officines-recouvrement_73116_1.htm

Puis lire des topics sur ce droit de la consommation, notemment ceux qui traite des écoles par correspondance.

MEDIATION FINREC, Paris, Posté le 08/01/2013 à 11:24
1 message(s), Inscription le 08/01/2013
Bonjour,

Il vous suffit d’envoyer à FINREC les justificatifs prouvant que c’est bien votre employeur qui devait régler votre formation.

Dès réception de ces justificatifs, votre dossier sera classé.

chaber, Pas-de-Calais, Posté le 08/01/2013 à 11:36
5290 message(s), Inscription le 13/08/2008
Modérateur
bonjour

La dette remontant à 2007 est forclose, s'il n'y a pas eu de titre exécutoire.

Il ne vous appartient pas de vous justifier, comme le demande Médiation Finrec. Il leur apparient de fournir ce titre exécutoire.

Si vous recevez des relances écrites ou téléphoniques, que vous noterez, vous déposerez plainte pour harcèlement.

__________________________
Cordialement

Il ne suffit pas qu'une idée soit difficile à exprimer raisonnablement pour qu'elle soit moins bonne qu'une autre. de Louis Farigoule, dit Jules Romains


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]