Recours degradations volontaires

Sujet vu 1001 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 19/10/08 à 20:02
> Droit Pénal > Procédure pénale


SAPONARIEN, Posté le 19/10/2008 à 20:02
4 message(s), Inscription le 14/09/2008
Bonjour,
Par cinq fois en moins d'un mois, et par trois reprises l'an passé, nos véhicules ont fait l'objet diverses dégradations et notamment, de rayures sur la carrosserie.
Nous avons une idée précise de la personne qui connait ses méfaits mais, hormis un important faisceau de présomption, nous ne détenons à ce jour aucune preuve formelle quant à l'identité précise du contrevenant.
Face à l'inefficacité et au laxisme des agents de la force publique, comment puis-je tenter de mettre un terme à une situation qui, au delà du simple préjudice financier, nuit gravement à notre quiétude ?
J'envisage en effet de sensibliser le Procureur de la République. Dans ce sens, puis-je exprimer mes doutes et lui demander de faire convoquer l'auteur présumé et ce, dans le but de le sensibiliser à la gravité de ses actes supposés ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
JamesEraser, Posté le 19/10/2008 à 20:47
698 message(s), Inscription le 09/04/2008
Absolument.
Et vu le nombre de fois où les faits ont été commis et le coût des réparation en carrosserie, nous n'en sommes manifestement plus à la dégradation légère mais bien à une dégradation grave du bien d'autrui.
Vos soupçons s'ils sont étayés dans le courrier recevrons une suite de la part du service d'enquête, c'est une directive que le magistrat donnera dans son soit-transmis. Mais attention à ce que vous écrirez, vous serez d'abord auditionné pour le recueil de votre plainte par procès verbal régulier. Ne parlez donc pas du laxismes des forces de l'ordre, votre courrier leur sera adressé.
Experatooment

__________________________
Un accusé est cuit quand son avocat n'est pas cru
Pierre Dac


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]