Récidive menace de mort réhitérée

Sujet vu 813 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 31/08/12 à 16:26
> Droit Pénal > Procédure pénale


val78, Bouches-du-Rhône, Posté le 31/08/2012 à 16:26
1 message(s), Inscription le 31/08/2012
Bonjour, ayant proféré une menace par message à mon ex copine pour une seconde fois (premiére fois il y a 1ans et demi, j'ai étais comdamné à 3 mois de prison avec surcis)

j'ai il y a quelques semaines récidivé, voila le message : "si tu me ressort des paroles comme hier, je vais te détruire..." pas trés glorieux je sais bien, j'ai recu une convocation au commissariat, j'ai eu une date de comparution pour menace de mort réhitéré le 6 novembre au tgi de ma ville, l'officier de police m'a dit que si je me tenais a carreaux je n'aurais rien de chez rien, es ce vrai ou une simple parole pour que je me présente au tribunal? sachant que je suis encore sous sursis avec une affaire similaire........ au jour d'aujourd'hui on est en bon terme, elle compte écrire une lettre au procureur pour lui faire part que tout se passe bien maintenant, aprés une longue conversation.

Cordialement;

Poser une question Ajouter un message - répondre
chris_ldv, Paris, Posté le 02/09/2012 à 07:37
2120 message(s), Inscription le 01/12/2009
Bonjour,

La lettre de votre ex fera toute la difference.

Cordialement,

stephane51, Marne, Posté le 03/09/2012 à 19:16
78 message(s), Inscription le 12/07/2012
L'OPJ ne trouvera aucun intérêt que vous vous présentiez au tribunal ou pas. C'est plutôt dans votre intérêt de vous y présenter, surtout si vous espérez la clémence du tribunal...
...Maintenant, ce n'est pas gagné ! Même si votre ex compagne rédige une lettre, le procureur a mis en mouvement l'action publique et vous a convoqué devant le tribunal pour répondre de vos actes. En outre, vous êtes en état de récidive légale, ce qui n'arrange rien.

trichat, Posté le 03/09/2012 à 20:56
2351 message(s), Inscription le 02/07/2012
Stéphane a tout à fait raison.
L'OPJ n'a strictement rien à voir avec les décisions que prendra le procureur.
La récidive est plutôt une circonstance aggravante qui pourrait le conduire à vous déférer devant un juge d'instruction. Et une condamnation pourrait annuler le sursis précédent.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]