Fausse plainte = diffamation?

Sujet vu 2426 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 24/11/08 à 20:57
> Droit Pénal > Procédure pénale


Jmelo, Posté le 24/11/2008 à 20:57
2 message(s), Inscription le 16/08/2008
Bonjour,

Mon ex petite amie a porté plainte contre moi pour usurpation d'identité apres avoir recu des amendes sncf a son nom. Malheureusement pour elle, heureusement pour moi, j'étais au boulot aux dates des amendes.
J'ai donc été convoquée a la gendarmerie et j'ai du ramener une attestation de mon employeur pour prouver que j'étais bien au boulot et pas en train de me ballader dans la France en train avec un faux nom.

Déja, je suis hallucinée que l'on puisse porter plainte contre n'importe qui sans preuves. Ensuite, je la soupconne fortement de s'etre fait faire ses amendes elle meme (les jours cités correspondent comme par hasard avec ses jours de congés!) et d'avoir déposé cette fausse plainte uniquement pour m'ennuyer (ce qui est quand meme assez grave a mon sens).

Je précise que je n'avais pas revu cette personne depuis plus de 3 ans et que devoir parler de cela a mon patron m'a mise vraiment mise dans l'embarras!

Maintenant que j'ai "prouvé mon innocence" (c'est un comble!!!), quels sont mes recours? Puis je porter plainte contre elle? On m'a parlé de diffamation ou de denonciation calomnieuse... Que puis je faire exactement?

Merci d'avance!

Poser une question Ajouter un message - répondre
wolfram, Posté le 28/11/2008 à 11:03
243 message(s), Inscription le 07/08/2008
Ne pas perdre son temps

Si après enquête il n'y a pas eu de conséquence regrettable pour vous, laissez tomber.

J'ai moi même porté plainte contre des paranos qui nous ont vus, ma femme et moi, 2 septuagénaires, faire des allers-retours dans leur jardin enclos de murs ou palisssades de hauteur > 2 mètres.

La police ne veut pas prendre votre plainte (NOISIEL77)
Lettre et rapport sur les circonstances au Procureur de la République (MEAUX)
Silence
1ère lettre de rappel
SILENCE
2ème lettre de rappel
Six mois plus tard un dirigeant de l'Assoc d'aide aux victimes qui m'a en sympathie me donne le N° d'enregistrement au parquet

Je suis auditionné par la police, confronté avec l'autre partie

La police ne me croit pas plus que l'autre partie
La police qui a accouru à l'appel TPH du parano pour nous interpeller, refuse de se déplacer pour venir constater sur place la vérité de mes assertions

Entretemps 6 mois plus tard, je reçois du Proc une image d'écran incompréhensible qui est sensée me renseigner sur l'état de mon affaire

Le dossier a été retourné au Proc après ce début d'enquête, on attend qu'il décide du classement ou de la poursuite de l'enquête, voire la fixation d'une date d'audience.

Je ne désespère pas de recevoir en janvier une réponse à ma 2ème relance pour demander la suite donnée à mon dossier

Alors, si vous manquez d'occupations portez plainte, mais je pense que vous avez des choses plus intéressantes à faire.


Bon Courage

Michel


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]