Mon témoignage sur l'honneur mis en doute

Sujet vu 1017 fois - 9 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 18/03/13 à 11:30
> Droit Civil & familial > procédure civil


Traviato, Haut-Rhin, Posté le 18/03/2013 à 11:30
18 message(s), Inscription le 31/01/2013
Bonjour à tous,
J'ai été amené a formuler un témoignage sur l'honneur dans le cadre d'une procédure civile pour abus de faiblesse.
La partie en cause argumente que mon témoignage est un acte de vengeance.
Comment puis-je me défendre de celà ? Ils insinuent par là que je ments ! C'est de la calomnie !
Je ne ments pas : la peine encourue pour fausse déclaration est bien dissuasive, je ne me risque pas à ce genre d'action.
Que peut_on me conseiller de faire pour appuyer sur la véracité de mon témoignage ?
Merci pour vos réponses

Poser une question Ajouter un message - répondre
alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 18/03/2013 à 11:53
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Bonjour,

C'est de bonne guerre.

Vous avez la preuve, elle aurait dû accompagner votre témoignage.

La bonne question à vous poser est mon témoignage respecte-t-il les conditions de fonds et de forme requises ?

Cordialement

Traviato, Haut-Rhin, Posté le 18/03/2013 à 12:16
18 message(s), Inscription le 31/01/2013
Bonjour Alterego et merci pour la réponse.
Qu'entendez vous par : le témoignage respecte t'il les conditions de fonds et de formes ?
J'ai rempli le formulaire "ATTESTATION" conformément à l'art 202 du Code de Procédure Civile, en y joignant la photocopie de ma carte d'identité.

Je n'ai pas vraiment de preuves écrites, mais le témoignage de faits et de propos auxquels j'ai assistés.

Cordialement

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 18/03/2013 à 13:47
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Bonjour,

Vous avez utilisé le formulaire Cerfa N° 11527*02, c'est bien et joint la photocopie de votre CNI, c'est très bien.

Sachant que de nombreux témoignages sont entachés de vice de fond ou de forme, j'avais formulé cette observation.

La partie adverse a simplement envie de remettre en cause votre témoignage, nul ne peut l'empêcher, ce qui ne signifie pas qu'elle aura gain de cause. Contester est un sport national.

Cordialement

Traviato, Haut-Rhin, Posté le 18/03/2013 à 17:09
18 message(s), Inscription le 31/01/2013
D'accord.
Mais entre nous, les attestations et forulaires en toute honneur, il serait bien plus simple de témoigner lors d'une convocation (gain de temps et d'energie pour tous).
Celà éviterait, comme vous dites, ce sport national duquel je ne suis ni adèpte ni sportif émérite (sourire).
Cordialement

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 18/03/2013 à 19:26
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Vous n'êtes pas adepte, c'est tout à votre honneur, mais maintenant vous savez à quoi vous en tenir.
Restez ferme.

Traviato, Haut-Rhin, Posté le 18/03/2013 à 22:50
18 message(s), Inscription le 31/01/2013
Rester ferme : Comment ? Que me conseilleriez-vous ?
Mes dires ne sont pas le fruit de mon imagination. Comment appuyer sur la véracité de mes dires alors qu'ils sont mis en doute ?
Merci en tout cas pour vos réponses. J'en suis reconnaissant.
Cordialement

gendrillon, Aveyron, Posté le 30/03/2013 à 13:41
1 message(s), Inscription le 30/03/2013
bonjour
si sur ce site il y a des juristes ou bon conseilleurs merci de faire un coucou

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 30/03/2013 à 14:04
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
???

Bonjour,

Coucou !

Traviato, Haut-Rhin, Posté le 31/03/2013 à 18:14
18 message(s), Inscription le 31/01/2013
Bonjour Gendrillon
Vous demandez s'il y a des juristes ici. Vous avez la possibilité de poser vos questions ici sur ce forum comme je l'ai fait en postant ma question.
Cordialement.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]