Effondrement du plafond dans mon appartement

Sujet vu 1819 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 23/01/10 à 14:44
> Droit de l' Immobilier > Locataires & locations


tatayous, Sarthe, Posté le 23/01/2010 à 14:44
1 message(s), Inscription le 23/01/2010
Bonjour,

Voilà mon problème, dans mon appartement le plafond de la salle de bain s'est écroulé suite à des infiltrations d'eau. Ceci entraine comme vous l'imaginez beaucoup de nuisance on voit le plafond en béton plein de gouttelette des problèmes d'odeur etc... Je voulais savoir si il était possible de me retourner contre le propriétaire sachant qu'il s'agit d'un HLM sarthe habitat.
Merci de vos réponses rapides

Cordialement

Vincent

Poser une question Ajouter un message - répondre
cedanneso, Yonne, Posté le 23/01/2010 à 15:02
3 message(s), Inscription le 21/01/2010
Bonjour,
comme vous je suis locataire et il m'est arrivé la même chose le 16 janvier dans la chambre de mon fils: innondation, plafond entièrement effondré. J'ai appelé l'ADIL le plus proche qui m'ont dit que j'avais 2 solutions: demander à mon propriétaire une diminution du loyer le temps de retrouver la pleine jouissance de notre logement ou déménager sans préavis sous le motif que le logement est rendu inhabitable et c'est la que la difficutée intervient: quelle est la notion d'inhabitable pour vous et pour le propriétaire, en tout cas certainement pas la même. Lui va juger que vous pouvez quand même y vivre même sans salle de bain.
Nous avons opté pour une diminution de moitié de notre loyer, le proprio nous a donné un accord verbal et nous attendons sa réponse écrite.
Pour le moment nous sommes bien plus embétés que lui alors qu'il est responsable du synistre.
Cordialement

Marion2, Posté le 23/01/2010 à 17:29
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Bonjour tatayous,

Contactez rapidement l'ADIL (gratuit). VCptre mairie vous donnera les coordonnées de l'ADIL dont vous dépendez.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]