Mes droits en tant que caution

Sujet vu 418 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 12/07/08 à 10:46
> Droit de l' Immobilier > Locataires & locations


virginie etcheverry, Posté le 12/07/2008 à 10:46
2 message(s), Inscription le 12/07/2008
Bonjour, je suis caution pour ma fille pour la location d'un appartement, suite à un rejet de chèque de loyer l'agence immobilière me réclame une certaine somme: le loyer impayé et une somme supplèmentaire mais l'agence est incapable de me dire à quoi correspond ce supplément , je n'ai aucune preuve que cette somme est dûe. L'agence ne doit-elle pas m'expliquer ce à quoi correspond cette somme en plus du loyer impayé? suis je obligée de payer le supplément sans preuve ou explications?

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 12/07/2008 à 18:58
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Dans la mesure où l'agence ne peut justifier ce supplément, vous n'avez pas à le régler.
Vous réglez le loyer impayé, c'est tout.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL

virginie etcheverry, Posté le 12/07/2008 à 20:28
2 message(s), Inscription le 12/07/2008
merci pour votre réponse rapide, c'est bien ce qu'il me semblait. Par contre j'ai réglé le montant demandé est ce que je peux retiré le supplément payé sur le prochain loyé tant qu'aucun justificatif ne m'est fourni?

Marion2, Posté le 12/07/2008 à 22:07
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Pour le règlement du prochain loyer, envoyez un chèque et un courrier en recommandé A/R en spécifiant bien que vous retirez le montant du supplément car aucune explication, ni justificatif n'a pu vous être fourni et que vous suspendez le règlement de ce supplément jusqu'à l'obtention d'un justificatif.
Gardez bien copie de ce courrier.
Cordialement

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]