Non reprise de travail abandon de poste

Sujet vu 2571 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 20/01/10 à 11:36
> Droit du Travail > Licenciement


catherine, Marne, Posté le 20/01/2010 à 11:36
2 message(s), Inscription le 20/01/2010
Bonjour,
le 4 janvier je n' ai pas repris mon travail suite a des probèmes que je rencontrai avec ma chef.j avais 20 ans d ancienneté
le 7 janvier j ai recu un courrier me demandant de justifier mon absence
et depuis plus de nouvelle
comment gerer ce problème je voudrais que l on me licencie tout simplement pour pouvoir rechercher du travail.(pas de moyen de communiquer avec cette société.
la suite j aurai du recevoir un courrier pour un entretien prealable
quelle est le delai entre les 2 courriers
merci d 'avance

Poser une question Ajouter un message - répondre
Visiteur, Posté le 21/01/2010 à 13:11
message(s), Inscription le
bonjour,

il n'y a pas de délai entre les 2 courriers.dans la loi

cela peut varier de 15 jours à 1 mois

il arrive aussi qu'après un premier courrier le patron laisse tomber et vous considère en abandon de poste...

catherine, Marne, Posté le 21/01/2010 à 13:43
2 message(s), Inscription le 20/01/2010
merci
mais il parait que l on pu aussi ne pas me licencier et etre oblige de reprendre le travail pour pouvoir en gros se faire virer
enfin !!!!

Cornil, Hérault, Posté le 22/01/2010 à 23:55
1770 message(s), Inscription le 06/08/2009
Bonsoir Catherine
Oui, contrairement à ce que beaucoup de salariés pensent, L'employeur n'est nullement obliger de licencier suite à un abandon de poste!
Il peut, indéfiniment, se contenter de constater l'absence du salarié par des salaires à zéro.
Dans ce cas la question du délai entre la lettre de demandes d'explications et la convocation à entretien préalable ne se pose pas!
Et le salarié est alors coincé! forcé de démissionner ou de reprendre un autre travai, s'il trouve un employeur acceptant de l'embaucher sans certificat de travail du dernier emploi (ce qui sera assimilé à une demission , avec des risques en plus de recours de l'employeur pour rupture abusive) .
Désolé, bon courage et bonne chance quand même (j'espère que ton employeur te licenciera comme tu le souhaites!)

__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en retraite, vieux syndicaliste droit privé, vieux routard forums droit du travail depuis +15 ans (me souviens plus précisément) Souhaite au moins un AR (merci?)


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]