Abandon de poste et demarrer un autre emploi

Sujet vu 3874 fois - 5 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 26/06/11 à 21:48
> Droit du Travail > Licenciement


FATIMA1038, Seine-et-Marne, Posté le 26/06/2011 à 21:48
2 message(s), Inscription le 26/06/2011
BONJOUR
POURRIEZ VOUS ME DIRE SI JE PEUX FAIRE UN ABANDON DE POSTE ET DÉMARRER UN NOUVEL EMPLOI. JE SUIS ACTUELLEMENT EN CONGÉ PARENTAL ET NE SOUHAITE PAS REPRENDRE MON ANCIEN TRAVAIL. J'AI FAIT UNE DEMANDE DE RUPTURE CONVENTIONNELLE QUI M'A ÉTÉ REFUSE.SI JE FAIS UN ABANDON DE POSTE, POURRAIS-JE PRÉTENDRE DE TOUCHER LES INDEMNITÉS D'ASSEDICS ET DE LICENCIEMENT?
MERCI POUR VOTRE RÉPONSE.

Poser une question Ajouter un message - répondre
DSO, Somme, Posté le 28/06/2011 à 09:22
1103 message(s), Inscription le 07/11/2009
Bonjour Fatima,

Rien n'oblige l'employeur à vous licencier pour abandon de poste.

Cdt,
DSO

pat76, Paris, Posté le 28/06/2011 à 14:35
8727 message(s), Inscription le 28/06/2011
Bonjour

Vous êtes en congé parental, mais vous travaillez à temps partiel?

__________________________
Il y a deux choses auxquelles il faut se faire sous peine de trouver la vie insupportable: ce sont les injures du temps et les injustices des hommes.
Chamfort

Cornil, Hérault, Posté le 28/06/2011 à 15:42
1770 message(s), Inscription le 06/08/2009
Bonjour à tous.
J'interviens sur ce sujet suite à de graves fausses informartions données par crystèle.
Un licenciement pour abandon de poste donne droit aux allocations chômage.
S'il est prononcé avec qualification pour faute grave, effectivement il est privatif d'indemnité de licenciement, mais les congés payés sont dus de toute façon.
Par ailleurs crystèle évoque le cas d'un emploi public (hors sujet) , et suggère une rupture conventionnelle, déjà refusée de toute façon à fatima , alors qu'elle n'existe pas en droit public.
Mais effectivement, comme le dit DSO, rien n'oblige un employeur à licencier , et dans le cas d'un abandon de poste, il peut se contenter de faire indéfiniment des bulletins de salaire à zéro.
Le salarié est coincé, il ne peut reprendre un autre travail en principe car "pas libre" , et même s'il trouve un employeur faisant fi de cette difficulté, cette prise de nouvel emploi sera assimilée à une démission.
Donc, sauf accord préalable avec l'employeur pour un licenciement granti à l'issue de cet abandon de poste, (et encore un tel engagement, correspondant à un montage frauduleux envers Pôle Emploi , n'a aucune valeur juridique et n'est fondé que sur la confiance) l'abandon de poste est loin d'être la solution miracle pour quitter un emploi en étant indemnisé au chômage, mais au contraire une démarche à TRES hauts risques.

__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en retraite, vieux syndicaliste droit privé, vieux routard forums droit du travail depuis +15 ans (me souviens plus précisément) Souhaite au moins un AR (merci?)

Cornil, Hérault, Posté le 30/06/2011 à 16:15
1770 message(s), Inscription le 06/08/2009
Mais, crystèle
1) il n'existe pas de rupture conventionnelle dans la fonction publique...
2) Fatima indique qu'elle a demandé une rupture conventionnelle, qui lui a tété refusée, ce qui veut dire qu'elle est dans le secteur privé
3) L'abandon de poste sanctionné par un licenciement donne droit aux allocations chômage , alors que tu indiques l'inverse!
On est loin, me semble-t-il, d'une mauvaise "interprétation" de propos que tu dis maintenir.
Mais vraiment , à mon avis dans le cadre de L'erreur.
Mais "errare humanum est, perseverare diabolicum".
Bien cordialement.

__________________________
Cornil: ingénieur informaticien en retraite, vieux syndicaliste droit privé, vieux routard forums droit du travail depuis +15 ans (me souviens plus précisément) Souhaite au moins un AR (merci?)

FATIMA1038, Seine-et-Marne, Posté le 05/07/2011 à 21:46
2 message(s), Inscription le 26/06/2011
Merci pour votre sérieux et vos réponses qui m 'ont bien éclairée.
CORDIALEMENT.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]