Termes d'arret de contrat non respectés

Sujet vu 710 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 01/03/11 à 14:47
> Droit du Travail > Embauche & démission


milou, Bouches-du-Rhône, Posté le 01/03/2011 à 14:47
2 message(s), Inscription le 01/03/2011
Bonjour,

Etant embauché en CDI avec une période d'essai de 3 mois, j'ai reçu au bout de 4 jours une lettre stipulant l'arret du contrat dans laquelle il est écrit un délai de prévenance de 1 mois.

Aujourd'hui la société ne ma payé que les 4 jours.

QUESTION : Y a t -il un recourt pour obtenir gain de cause même si dans cette lettre il y a une erreur car dans les conventions collectives n°3252 le délai de prévenance est de 24 h pour moins de 8 jours de présence et non pas 1 mois.

Merci d'avance,

Poser une question Ajouter un message - répondre
pepelle, Saône-et-Loire, Posté le 04/03/2011 à 14:10
297 message(s), Inscription le 16/02/2010
Vous avez travaillé effectivement combien de temps ?
Vous avez reçu cette lettre et vous avez continué à travailler ensuite ?

milou, Bouches-du-Rhône, Posté le 04/03/2011 à 16:48
2 message(s), Inscription le 01/03/2011
Merci de votre interêt, j'ai travaillé que 4 jours , c'est le quatrième jours que j'ai reçu cette lettre et on m'a demandé de partir immédiatement donc le même jour où j'ai reçu cette lettre,

à bientôt,

pepelle, Saône-et-Loire, Posté le 05/03/2011 à 00:40
297 message(s), Inscription le 16/02/2010
Le jour de réception de la lettre ne compte pas. Vous deviez travailler encore un jour après réception de la lettre.
De plus, à part si vous avez fait de grosses bourdes, vous envoyer une lettre de rupture d'essai au bout de seulement trois jours pourrait être considéré comme une " légèreté blâmable"
Par contre, l'erreur dans la lettre concernant le préavis d'un mois ne vous permet pas de revendiquer un mois de salaire. L'erreur n'est pas en principe constitutive de droit.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]