Pousée à la démission par son supérieur (2)

Sujet vu 440 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 22/12/07 à 20:55
> Droit du Travail > Embauche & démission


moustik_old, Posté le 22/12/2007 à 20:55
1 message(s), Inscription le 22/12/2007
Je crois avoir été victime d'un licenciement déguisé orchestré par mon n+1 qui ne m'a jamais acceptée et qui m'a poussé à la démission.
J'ai supporté pendant plus d'une année ses insultes et sa grossièreté.

Quelles voies et recours me sont offertes vu que ma démission a été acceptée (je suis en préavis jusqu'au 17 Janvier 2008.

Je vous en supplie, aidez-moi. Cet homme m'a fait quitter mon travail sans en avoir trouvé un autre. Je ne voulais pas perdre la tête à cause de lui.
Cette situation me rend malade.


Mercid'avance pour votre aide.

Poser une question Ajouter un message - répondre
jeanyves, Posté le 25/12/2007 à 11:35
69 message(s), Inscription le 09/12/2007
Bonjour,
Vous analysez votre démission au fait que votre n+1 vous a harcelé ( en parole mais aussi en actes - pas de travail à fournir-).
Vous devriez écrire à votre responsable des ressources humaines en rappelant les conditions qui vous ont poussé à démissionner.Vous pouvez rappeler que votre travail vous plait et qu'il n'est pas dans votre intérêt de quitter ce poste.( La preuve : vous démissionnez sans avoir de perspectives d'emploi ).
Vous travaillez dans une grande entreprise,avez- vous informé vos supérieurs hiérarchiques des difficultés rencontrées avec votre n+1?
Dans votre message vous faites état d'une possible mutation à Paris.Je vous conseille de prendre contact avec votre hiérarchie pour essayer de trouver une solution.D'URGENCE:demandez un rendez-vous.
En droit , vous êtes démissionnaire et rien n'oblige votre employeur de trouver une solution avec vous.Malgré tout , j'essaierai pour toutes les raisons évoquées ci-dessus.
Si votre employeur , refuse tout dialogue , toute rencontre,
Si vous pensez que l'on vous a forcé à démissionner, vous n'aurez d'autres choix que de porter votre litige devant le conseil de prud'hommes.
Votre principal problème sera:la preuve.
Vos collègues de travail vous soutiennent-ils?Comment eux-mêmes, vivent-ils le n+1?
Avez-vous informé les représentants du personnel.Prenez contact avec eux, expliquez leur vos problèmes.Ils peuvent vous aider dans vos démarches dès demain si l'entreprise n'est pas fermée.

Restant à votre disposition,
jeanyves


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]