Relation majeur-mineure ! les risques?

Sujet vu 476 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 14/10/12 à 10:54
> Droit Pénal


titi2212, Seine-et-Marne, Posté le 14/10/2012 à 10:54
2 message(s), Inscription le 14/10/2012
Bonjour,
Je souhaiterai être conseillé, car la situation que je vis est plutôt délicate ; J'ai rencontré une jeune fille d'à peine 16 ans, j'en ai 39.. Je sais que certains peuvent être choqués, mais nous nous aimons réellement, seulement sa grand-mère avec laquelle elle vit, ne voit bien sur pas cela d'un bon oeil, ce qui fait qu'on ne peut pas se voir, et nous en souffrons tous les 2.
J'aimerai savoir quels sont les risques encourus dans une telle situation, je ne veux pas faire n'importe quoi, j'ai un fils à charge et ne veux pas me retrouver devant un tribunal. Est-ce que sa grand-mère ou son père,peuvent m'attaquer en justice dans la situation qui est la nôtre, sachant bien sur que je n'exerce aucune autorité parentale sur ma jeune amie.
Merci du sérieux dans vos réponses, je ne veux pas de leçon de morale, simplement des conseils pour aller dans le bon sens.
Merci

Poser une question Ajouter un message - répondre
citoyenalpha, Posté le 15/10/2012 à 01:25
3534 message(s), Inscription le 25/02/2008
Modérateur
Bonjour

seul les mineurs de 15 ans au plus sont irresponsables en matière sexuelle.

par conséquent sauf à démontrer la vulnérabilité psychologique particulière du mineur de plus 15 ans aucune poursuite ne saurait aboutir devant une juridiction pénale.

Toutefois 23 ans de différence (d'un point de vue "morale") ne saurait être raisonnable dans le cadre général (et en général vérifié).
Il conviendrait de réfléchir sérieusement si cette relation sera sur le long terme possible.

Restant à votre disposition
Restant

Lag0, Seine-et-Marne, Posté le 15/10/2012 à 10:29
10923 message(s), Inscription le 27/08/2012
Administrateur
Bonjour,
Comme dit dans le précédent message, même si votre relation avec cette jeune fille va jusqu'aux relations sexuelles (consenties), il n'y a rien de pénalement répréhensible (sauf si vous avez autorité sur elle, professeur par exemple).
En revanche, attention au délit de soustraction de mineur à l'autorité parentale, vous ne devez pas demander à cette jeune fille de quitter le domicile familial contre l'avis des parents.

titi2212, Seine-et-Marne, Posté le 15/10/2012 à 11:04
2 message(s), Inscription le 14/10/2012
Merci de vos réponses !
Et dans le cas présent, elle vit avec sa grand-mère qui n'a pas officiellement l'autorité parentale, c'est son père qui l'a, mais qui ne l'exerce pas. Peuvent-ils intervenir ?


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]