Agression sexuel et droits des victimes

Sujet vu 812 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 07/06/08 à 06:41
> Droit Pénal > Droit pénal général


stressgirl, Posté le 07/06/2008 à 06:41
2 message(s), Inscription le 07/06/2008
suite a une agression sexuel et aprés avoir porté plainte, une semaine aprés un article est paru dans le journal régional, décrivant mon agression, l'affaire est lié avec trois viols sur d'autres victimes dont une mineure, ma question est la suivante a t on le droit de décrire mon agression méme si aucun nom est cité et comment on il eu toutes ces informations

Poser une question Ajouter un message - répondre
JamesEraser, Posté le 07/06/2008 à 09:40
698 message(s), Inscription le 09/04/2008
On peut parfaitement informer les citoyens d'un phénomène lié au comportement d'un individu pour d'une part, recueillir des témoignages ou recenser d'autres victimes, et à plus forte raison d'autre part, d'empêcher que les personnes impliquées au titre d'auteur continuent de nuire.
Dans la mesure où aucune identité n'est mentionnée dans les articles, pas de problème.
Cordialement

__________________________
Un accusé est cuit quand son avocat n'est pas cru
Pierre Dac

stressgirl, Posté le 07/06/2008 à 10:41
2 message(s), Inscription le 07/06/2008
merci pour la réponse , j'avoue que je suis déçu de savoir que l'on peut publier presque tout sur une victime qui n'aspire qu'a passer a autre chose et qui va devoir faire fasse a nouveau a des questions génantes de ses collégues puisse que je me rendais au travail quand s'est arrivé. quand le jugement sera prononcé contre cet personne aura t-on le droit de publier le nom des victimes ou je serais toujours protégé de ce coté la

JamesEraser, Posté le 07/06/2008 à 13:56
698 message(s), Inscription le 09/04/2008
Si le jugement est rendu en "audience publique" considérez que les tenants et aboutissants de cette affaire seront rendus publics au procès. De fait, rien ne s'oppose à ce qu'il y ait plus de précisions dans les articles des journaux à venir, si tant est qu'il y en ait.
Cordialement

__________________________
Un accusé est cuit quand son avocat n'est pas cru
Pierre Dac


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]