Accusé à tort de viol il est en prison

Sujet vu 20500 fois - 50 réponse(s) - 3 page(s) - Créé le 25/11/08 à 18:30
> Droit Pénal > Droit pénal général

lauryne49, Maine-et-Loire, Posté le 25/11/2008 à 18:30
5 message(s), Inscription le 25/11/2008
Bonjour à tous et à toutes,

Voilà je vous explique, mon frère est actuellement incarcéré en détention provisoire dans une prison pour une accusation de viol. Il nous a raconté l'histoire petit à petit avec cette femme, jusqu'au fameux jour du soit disant viol, on connait tout de son histoire. Il a rencontré cette femme il y a trois ans, il s'avère qu'elle était mariée et a un enfant de 12 ans, elle en a 26. Elle n'a jamais voulu être vu en sa compagnie, lorsqu'il se voyait c'était toujours caché, mon frère en a eu marre de cette relation et a voulu mettre un terme, régulièrement elle le relançait, et puis il y a quelques mois elle a voulu commencer une relation normale, mais sans être vu toujours, il n 'y avait pas de relation sexuelle entre eux. le vendredi 7 novembre, il lui dit qu'il aimerait bien avoir une relation avec elle. Elle lui dit oui ok mais je suis sado maso, je ne fais l'amour que comme ça. Lui répond que non il n'a jamais pratiqué et qu'il n'y connait rien. Elle lui répond ce sera comme ça ou rien du tout ou je te quitte. Lui par peur vu qu'il l'aimait (très naïf je sais) se renseigne sur internet et elle lui dit on se donne rdv lundi 10 novembre à mon travail, dans le local poubelle à 6h30 le matin. Elle lui demande d'apporter quelques objets. Il arrive sur place et commence à la baillonner sous sa demande et à la ligoter toujours sous sa demande et à la flageoler avec une ceintre, elle lui demande de faire plus fort ce qu'il fait. Puis mon frère étant dégoutée de tout ça lui dit j'arrête en plus j'ai pas d'érection, là elle lui demande de lui insérer un baton ce qu'il fait. Après il dit j'arrête là j'en peux plus. Il l'a détache et là lui dit va t'en sinon je te plante ce couteau dans le ventre. Là il s'en va. Il a été convoqué, puis garde à vue, passage devant le juge d'instruction et direct en prison. Nous sommes tous bouleversé et lui est en état de choc. Elle l'accuse de viol aggravé alors qu'elle était consente. Bien sûr toutes les preuves sont contre lui et nous ne savons pas quoi faire pour l'aider. Il a un avocat commis d'office, il est à 300 km de chez nous et fait que pleurer. Il n'y a pas eu de confrontation ce qui me parait pas normal. IL faudrait qu'il y en ai une pour qu'elle craque et avoue que c'était par consentement. De plus, elle a un passé douteux, avide d'argent, droguée, kidnaping d'enfant et aucune enquête n'a été fait sur elle. Quel recours avons nous svp, nous souhaitons tellement que le vérité éclate. Merci.

Poser une question Ajouter un message - répondre
jeetendra, Yvelines, Posté le 25/11/2008 à 18:34
4918 message(s), Inscription le 27/10/2007
bonsoir, contactez rapidement un avocat pour votre frère, il va en avoir besoin "Cour d'assise", cordialement

__________________________
DORANGEON.OVER-BLOG.COM

lauryne49, Maine-et-Loire, Posté le 25/11/2008 à 18:36
5 message(s), Inscription le 25/11/2008
Merci bcp mais il a déjà un avocat commis d'office, de plus nous avons aucun renseignement, on nous laisse dans le néant complet, nous aimerions porter plainte contre elle pour fausses accusations, mais ne savons pas si nous avons le droit. Nous n'avons même pas les coordonnées de son avocat, et la prison que nous appelons tous les jours nous dit rien de plus. On est completement impuissant face à cette situation et il risque gros.

jeetendra, Yvelines, Posté le 25/11/2008 à 19:09
4918 message(s), Inscription le 27/10/2007
re-bonsoir, dans l'intérêt de votre frère vous n'avez surtout pas à prendre contact ni avec elle "victime partie civile", ni avec son avocat, consacrer vous à la défense de votre frère, le viol est une accusation très grave, bonne soirée à vous

__________________________
DORANGEON.OVER-BLOG.COM

lauryne49, Maine-et-Loire, Posté le 25/11/2008 à 19:26
5 message(s), Inscription le 25/11/2008
Merci pour votre réponse c'est très gentil, nous n'avons pas l'intention de prendre contact avec elle ni avec son avocat, je parlais sur le message précédent de l'avocat de mon frère.
Merci à vous.

lauryne49, Maine-et-Loire, Posté le 12/11/2009 à 23:18
5 message(s), Inscription le 25/11/2008
Bonsoir,

Je reviens vers vous car la situation de mon frère ne s'est pas améliorée. J'ai besoin d'information et éventuellement de conseil. Il est toujours à l'heure actuelle en prison, ça va faire un an le 21 novembre. Il y a eu deux appels pour une liberté provisoire qui ont été refusés. La dernière a eu lieu ce matin. Nous avons fait appel a un avocat reconnu dans notre ville et pourtant rien ne change. Il n'y a toujours pas eu de confrontation et mon frère a fait une tentative de suicide et une grève de la faim, malgré ça rien ne bouge. Le Juge de l'époque n'est plus sur le dossier, un autre a été affairé. Il est considéré comme un criminel dangereux et un malade. Mais personne ne fait d'enquête sur cette fille qui pourtant a de très gros problèmes psychiatriques. Deux attestations ont été lues ce matin par l'avocat de mon frère en disant que le Maire de la ville où elle travaillait a demandé l'exclusion professionnelle de cette fille et qu'il ne voulait plus qu'elle ne mette les pieds dans cette ville, le Chef de Service a attesté également qu'elle était folle et mythomane, malgré ça toujours le même discours par le Président de la cour, il ne veut rien entendre et toujours aucune enquête. Nous ne savons plus quoi faire du tout, comment peut on s'y prendre pour faire reconnaître que c'est fille a inventé cette histoire de toute pièce, ou qu'au moins une enquête soit faite. Nous avons l'impression que l'avocat ne bouge pas, nous attendons depuis ce midi qu'il nous appelle pour nous dire les délibérés et aucune nouvelle, la mise en liberté à été refusée mais il a été dit peut-être un placement dans un SMPR car d'après l'article je sais pas quoi il pourrait avoir pété un câble et serait reconnu irresponsable mais ça fait déjà plusieurs mois que c'est envisagé et il est toujours en prison. Mon frère est sûr de lui il n'a pas pété de câble. De plus, mon frère sous le choc de la garde a vue avait dit qu'il l'avait pénétré avec un baton hors d'après les expertises médicales, il n'y a eu aucune pénétration. Et pourtant encore ce matin il disait qu'il était là pour viol avec arme et violence, c'est vraiment du n'importe quoi.
Il a été transféré dans notre ville c'est déjà une très bonne nouvelle mais nous réclamons son innocence ou une révision du dossier. Nous ne connaisons pas grand chose et j'ai besoin de votre aide, on ne sait plus quoi faire là. Existe t'il des associations pour se faire aider. Il a déjà tout perdu, travail, garde de ses enfants, appartement tout et c'est la vie d'un homme qui est en jeu.
Aidez nous svp.
Merci de m'avoir lu.
Emilie

lauryne49, Maine-et-Loire, Posté le 13/11/2009 à 19:00
5 message(s), Inscription le 25/11/2008
Personne ne peut me répondre svp?

lilie123, Loire, Posté le 03/12/2009 à 21:24
1 message(s), Inscription le 03/12/2009
bonsoir, je vous ecrit nn pas pour vous aider et j'en suis desolé mais pour vouys dire ke je suis ds la meme situation ke vous! moi c'est mon pere ki est eter incacerer apré une accusation de viol sur la fille de son epouse il a rencontrer cet femme voila 4 ans et leur relation na eter ke separation et manipulation elle a porter plainte contre lui plusieur fois pour des violence conjugal ce ki lui a vallu de faire plusieur sejour en prison! il a donc eter liberer en fevrier et est retourner vivre che sa femme ki na u de cesse de le virer puis de le reprendre mon pere venai vivre cher moi ds ces periode la il fo aussi savoir ke cet femme n'est pas stable el est mere de 9 de plusieur pere different et il sont touys placé mis a pere les 2 plus grande kel a recuperer avant la sortie de prison de mon pere a chaque separation el se trouver un nouvel amant et s'amuser a telefoner cher moi en disant a mn pere kel n'etais bien ke kan il etai en prison! jusko jour ou el lui a di ke de tte facon il allait y retourner pour le viol d'une de ses fille mon pere sur le cou n'en a pas fait de cas et 3 jour apré ke les gendarmes sont venu le chercher a 6h du matin pour l'emmener en gav le lendemain j'aprenenais ke mon pere passait devant le juge d'instruction! g pu parler avec on pere ki ma di kil allait etre emmener en prison sur le cham et g apris de meme kil n'etai pas le seul inculper dans cet affaire apparement l'histoire c retourner contre sa femme la gamine a porter plainte contre sa mere,mon pere,l'amant actuel de la mere et 2 autre personne ils ont donc tous eté incarcé ce ki soit di en passant n'est pas un mal pour ma chere et tendre belle mere!! depuis plus de nouvel g pris un avocat ki doit lui rendre visite la demande de parloir est faite mé c long! je voulais savoir si votre frere avé eter jugé et si oui combien de tem apré sa detention? on ma di ke ca pouver prendre bocou de tem avant un procés o assise mé ke faire en attendant!!!

Laure8O, Somme, Posté le 04/12/2009 à 10:39
1 message(s), Inscription le 04/12/2009
Bonjours, Tombée par hasard sur ce site je t'écris aussi mais ne peut t'aider :( je suis dans la même situation .. Tu as une adresse msn ?

Golden69, Rhône, Posté le 21/12/2009 à 22:57
1 message(s), Inscription le 21/12/2009
Bonsoir,
Je ne suis qu en premiere année de droit, je suis tombée par hasard sur se site, et j'ai vue un peu le cas de ton frère
malheureusement tu ne peux rien faire, normalement l'avocat à les cles en mains pour la défense de ton frère, néanmoins si tu n'as pas de réponse de l'avocat tu peux demander des conseils à un juriste mais je ne pense pas que ce forum t'aideras... après tout est une question de preuve. Quelles sont les^preuves de la victime? sont-elles fiables?

J'attends tes réponses.

Golden

PS: LA JUSTICE FRANCAISE EST TRES LONGUE MALHEUREUSEMENT...

najet bentma, Val-d'Oise, Posté le 06/02/2010 à 23:45
1 message(s), Inscription le 06/02/2010
salut actuellement je suis dans la meme situation pour mon fils tous ce que te dire ce n'est pas pour te décourager mais ces femmes font cela uniqument pour recevoir de l'argent de l'etat et c'est un joli, pactol est ne revienne pratiquement jamais sur se quelles disent ont les appelles des affabulatrice
mon fils àpris 7ans pour un acte quil na pas commis aujourd'hui il est en appel
on apreande le 18 et 19 02 de ce mois et bien . il f

nana, Val-d'Oise, Posté le 07/02/2010 à 00:51
1 message(s), Inscription le 07/02/2010
malheuresement jai un fils dans la meme histoire car pour une affabulatrice
qui porte plainte pour viol est, malheuresement cru car c est simplement une femme c sa parole contre la sienne mais jaimerai aussi connnaitre une associ

vanessacht, Loire-Atlantique, Posté le 09/02/2010 à 16:56
1 message(s), Inscription le 09/02/2010
en voyant les messages je me dis qu on vit dans un monde de fou. nous aussi nous traversons une épreuve assez difficile. mon mari a été accusé par une gamine de 15 ans d'attouchement sexuelle et de viol il a passé 24h en garde à vue et il est vrai que sa détruit une personne cette épreuve. je suis sure a 250% de son innocense mais le mal est fait (medoc anti dépresseur et toute la compagnie) et se qu il y a de plus difficle dans cela c de ne pouvoir savoir porquoi. nos avocats nous répondent "faut attendre". moi se que je peux vous dire c'est qu il faut que vous soyez très solidaire et de lui faire comprendre que vous êtes avec lui à 100% deja sa lui fera le plus grand bien. maintenant se que je ne comprend pas en france (et peut etre ailleur) est qu on a des éléments qui montrent que la personne est atteinte psychologiquement (les témoignages du maire et d'un agent de service) et que le juge n'en tienne pas compte deja rien que sa moi sa m'interpelle je me dis elle est pas bien cette pauvre fille il faut qu elle se fasse soigner. en attendant pour une femme (j'en suis une) c'est tellement facile de jouer la petite malheureuse que tout le monde la croit enfin presque tout le monde. j'espère que cela va sarranger pour vous, moi j'ai la chance que mon mari n'est pas été par la case prison directement il est a mes cotés et je suis la ainsi que toute notre famille pour le soutenir.. mais comme disent nos avocats soyez patient. la vérité va bien finir par éclatée mais en attendant le mal est deja fait pour votre frère. je ne sais pas si cela est possible mais essayé de voir un autre avocat si celui ci ne vous parait pas compétant. après on vous dira peut etre la meme chose mais vous serez fixé car il est vrai que d'attendre et de ne pouvoir rien faire alors qu on voudrait c'est une horeur
toute ma simpathie

staiko, Seine-Saint-Denis, Posté le 21/02/2010 à 12:51
1 message(s), Inscription le 21/02/2010
Bonjour,

Voila j'ai lu vos posts et je suis choquée de voir comment les choses peuvent prendre des tournures démesurés.

Mon tonton, marié au maroc à une femme marocaine vivant en france. Il l'a rejoint en france en décembre, grâce à un visa de regroupement familliale. leur futur était tout tracé, une fois là il devrait trouver du travail, ou monté une entreprise familiale, et fondée une famille.

hors le réve est devenu cauchemar dés son arrivé.

Elle déclare à ma mére que lorsque il viendra en france, qu'elle ne l'acceuillera pas à l'aéroport, qu'il devrait se débrouillé tout seul pour trouver son domicile.
(Ma mere l'a acceuilli et voulu faire une surprise à sa femme de sa présence en l'invitant à déjeuner)

Là les choses ont changés, elle lui déclare qu'il doit se faire à la vie conjuguale, couper courts les relations avec nous sa famille! Le jour de noel elle a prétendu avoir déjà un repas de prévus, pour le jour de l'an elle lui propose une soirée, et lui dit qu'il aimerait bien passer le réveillon en famille. là elle le dépose à la maison et part en sortie. Elle n'est venu reprendre contact que le 3 janvier.
Une fois chez eux elle déclare avoir passé la soirée avec son amant, et que ses amies lui ont dit que son mari était un pédé, et un cocu.

Le cercle se referme petit à petit, elle ne le laisse pas sortir, elle ne le laisse pas s'inscrir à des cours de perfectionnement de la langue française, l'harcele au téléphone toute la journée (au min 15apels par jours)...

1er dispute, il a pris son mal en patience et a accepté de rester avec elle, et ce même si elle lui a menace de détruire ses papiers (pasports+visa) et lui dit que si il veut récupérer ses papier il devra faire appel à "Sarko".

2eme dispute, sa soeur intervient et essaye de trouver un accord entre les deux pour éviter le divorce, il reste encore une fois.

entre ces deux disputes, il fait une tentative de suicide, est devient dépressif, on l'a enmené voir un psychologue.

3eme dispute, elle lance celle-ci on lui reprochant qu'il ne lui a pas téléphoné de la journée, lui arrache le téléphone des mains, prend une arme tranchante le menace de le difiguré, et porte deux coups en direction de son visage, lui lance un parfum à la figure qui attérit et brise une vitre, il appel ma mére pour qu'elle vienne le chercher. elle contre attaque en appelant la police.
Devant la police elle déclare vouloir divorcé et ne plus le revoir.
mon tonton va au commisariat faire une main courante pour signalé les faits (ne voulant pas porté plainte pour ne pas lui porter préjudice, et resté dans une séparation à l'amiable)

Les policiers constatent qu'il est blessé et appel les pompiers pour qu'il soit transféré à l'hopital afin d'y etre soigné.

Elle tente de rentré de maniére indirect en contact avec lui par le biais de ses soeurs, un ami en commun, en vain.

samedi elle porte plainte pour viol agravé, il a été enmené en garde à vue le jour même.

d'apres des infos, elle aurait été au comissariat deux fois dans la journée, et on pense qu'elle a du voir qu'il avait fait une main courante, et de peur qu'il orte plainte elle l'attaque ainsi.

Je ne sais pas si en garde à vue il é possible de porté plainte, mais on va lui conseiller de porté plainte pour diffamation et tentative de meurtre.

C'est fou de voir qu'on peut dire n'importe quoi et etre cru sur parole...

En tout cas courage à vous tous et ne lacher pas, justice doit etre faite !!!

benaure, Yonne, Posté le 16/03/2010 à 00:45
1 message(s), Inscription le 16/03/2010
bonsoir je vous ecris car je sui dans la meme situation que vous sauf que c mon petit ami qui est accusé de viol alors qu'il n'a rien fait il est aussi incarcere et cela donne une impression d eternite tout nos projets sont stoppés la plus grande peur c'est kil ne puisse pa sortir l'avocat ne veut repondre a aucune de nos questions est ce normal? la seule chose kon peut faire c'est d'aller le voir en parloir et il n'a toujours pas eu de confrontation avec la partie adverse pourquoi cela dure si lontemps? il a fait une demande de liberte provisoire mais elle a ete refusé on ne c'est meme pas les preuves de la partie adverse que faire? bon courage a vous
ps: et oui voila ou traine des soire bien arrosé

Rory, Paris, Posté le 16/03/2010 à 12:04
33 message(s), Inscription le 11/03/2010
Bonjour,

Je fais du droit et je suis viens de découvrir ce message. Et je suis étonnée que personne n'a cherché à vous répondre.

IL y a beaucoup de messages et de questions.

Je ne suis pas une experte. Mais je vais faire des recherches.
Je vous demanderai donc un peu de temps (quelques jours). Au pire je réponderai progressivement.

Cordialement.

gilles75, Haute-Marne, Posté le 19/03/2010 à 21:25
1 message(s), Inscription le 19/03/2010
INJUSTICE, VIOL

Fausses ACCUSATIONS DE VIOL AU PAYS DES DROITS DE L'HOMME



Accusation à tord, aboutissant bien évidement sur une condamnation à tord, une situation qui existe, une situation qui existera encore.

L'histoire nous apprend que de telles situations ont été présentes, le seront encore, mais pourquoi de cette constatation s'accrocher sur l'idéologie du tout parfait ?



Imaginez un instant que l'on invente une solution (ce que j'avais demandé pendant mon instruction, naïf non?) pour déterminer que l'un est coupable (Détecteur de vérité), l'autre non, que se passerait-il ?



IL n'y aurait plus de coupable à l'extérieur, plus d'innocent à l'intérieur, le travail de l'avocat serait alors différent puisque il proposera de minimisait les fais de la défense, ou la clémence. Pour la partie civile cela serait simplifier, la vérité sortirait, la partie psychologique plus facile pour tous. Et surtout une instruction allégée, moins de pénalité, le top même si certains avocats seraient lésés pécuniairement.

Mais voilà cela n'existe pas à mon grand regret, j'ai été condamné sur des faits horribles, là où les soit disant experts du système judiciaire vous reçoivent en une quinzaine de minutes, et arrivent à pondre des dizaines de page A4, ceux sont de véritables médiums. Prenez exemple sur l'affaire OUTREAU. Pauvre Juge de l'affaire OUTREAU, ils lui ont tout mis dessus, mais les soit disant expert avec leurs expertises, ou sont ils? Le préjuger sur ce genre d'affaire qui est présent sur l'ensemble de la cinématique judiciaire de la garde à vue jusqu'à votre mort en a-t-on parlé?

Je ne vous demande pas d'être à mes cotés, mais comprenez ceci : Il n'y a que ceux qui passent par une épreuve qui peuvent comprendre vraiment, je ne suis pas la pour passer un message, ceux qui comprendront sont le plus touchés malheureusement. C'est comme ces familles qui sont touchées par une maladie génétique, eux comprendront mieux le sujet de la maladie qu'une personne qui n'a jamais connu ce malheur.

Pour revenir à nos moutons, être accusé de viol par une cabale, cabale qui a trompé le système judiciaire, beaucoup diraient que je suis menteur, puisque vous avez été condamné par un jury il n'y a aucune raison de ne pas être coupable, c'est légitime pour celui qui ne connaît pas la situation. Par contre je vous précise ceci: Ce n'est pas la vérité des faits qui ressort d'un jugement, c'est ce que l'on appelle la vérité judiciaire, c'est une vérité qui peut être juste, s’en approcher ou non.

Bien sûr, dans le domaine du viol, de la pédophilie, le sujet est tabou, énormément de personnes incarcérées pour ces cas crient à l'innocence par honte, simplement aussi pour essayer, puisque beaucoup d'affaires de ce genre sont sans aucune preuve, d'être innocenté. Alors le système judiciaire sans travail sur le fond travaille sur la forme, les expertises suffisent amplement pour condamner une personne. Je vous avoue que je n'ai pas de solution miracle, mais pourquoi dans le doute condamner.

La suite est simple, la prison sur une longue période, puis vous avez des sommes astronomiques à payer aux parties civiles (ce serait presque un mobile avec la complicité peut être d'un homme de loi), comme si l'argent colmatait une blessure psychologique si il y avait. Alors pour un véritable coupable c'est une raison, mais pour une vie que l'on enferme, que l'on relâche une main devant, une main derrière, que la soit disant partie civile vu que sa cabale à fonctionnait jouisse de cet argent, pourquoi ne pas recommencer, et même encore narguer le pauvre personne qu’ils ont mis en prison.

De plus il y a un revers a cette situation, se servir d’enfants par exemple, c’est par une fausse victimisation qui créait un traumatisme pour plus tard, les relations sur ces mauvais repères engendrent un passé faussé. Le parcours futur ne sera basé que sur l’histoire inventée. Ne plus désiré voir un parent innocent en sera les conséquences.

Je vais même vous dire un petit secret, votre propre avocat du même barreau avant la fin du procès vous influe à dire coupable pour prendre moins puisque tout est tracé d'avance, il, comme pour se battre contre une partie adverse, vous travaille là où vous êtes le plus vulnérable, là ou ces trois années de détention provisoire et les pressions de l'incarcération ont été le plus pénibles, là ou il vous présente une solution à vos problèmes, là où vos repères se sont déjà estompés depuis longtemps. Esprit faible si vous dites oui (il y en a beaucoup) vous allez dans un joli centre de détention et vous êtes libéré de cet enfer.

Dire oui alors que non, personne ne comprend, mais souvenez vous ce que vous avez lu au début, il n'y a que ceux qui ont passé par cette épreuve qui seraient susceptible de mieux comprendre. Attention je ne dis pas que vous ne comprenez pas, mais avouez que vous n'avez pas le même angle de vue.

Pour la détention, vous voyez donc un psychologue régulièrement, un expert pour vos demandes de permission ou de sortie conditionnelle, si l'expertise n'est pas bonne ne pensez même pas à la sortie, chance infime, quelle stratégie choisir ?

Récapitulons, vous êtes innocent, vous avez plaidez coupable pour l'esprit brisé et faible, pourtant pendant toute l'instruction vous vous êtes battu très naïvement et maladroitement, que dire pour se libérer de cet enfer? La logique est de continuer dans sa bêtise à dire oui pour ne pas passer devant un expert d'être un menteur et surtout avoir l'espoir de permission. D'ailleurs il y à très peu de permissionnaires qui se disent non coupable, tous coupables et le système se porte mieux dans sa crédibilité. Et vraiment la parole d'un condamné à tort est de se dire que l'on ne peut se défendre dedans, je le ferai dehors, c'est ce que je fais, encore maladroitement peut être?

Ma question serai, sans argent, y a t'il un détective, un avocat, ou un puissant magnat qui lutte contre l'injustice d'aider une personne à prouver véritablement son innocence?

Je ne suis pas le seul dans ce cas, c'est une vrai bombe à retardement, pour l'instant très peu osent, l'opinion public endoctrinée par le phénomène de l'insécurité lapiderait sur le champ le moindre défenseur de la cause, le problème aussi serait l'infiltration de personnes coupables irresponsables de leurs actes. Comme je vous ai dit, je n'ai pas de solution, seul, que faire sans une aide connaissant déjà le problème qui oserait affrontait un système bien en place. Mon rêve serait pour un début un détective avec un bon cabinet d'avocat volant à cette cause, ou un magistrat surfant sur la toile qui à la lecture de cette lettre, par son serment, répondrai déjà même dans l'anonymat par peur de ses confrères que je comprendrai bien sûr.

Cette lettre est aussi adressée à madame la Ministre de la justice, qui j’espère prendra en considération cette situation des plus sensible pour ma personne, mais aussi pour le système juridique.



Merci pour votre écoute incrisse1972@gmail.com

vincent69, Rhône, Posté le 07/08/2011 à 01:17
1 message(s), Inscription le 07/08/2011
bonjour et merci d'avoir créer se forum pour répondre au questions.
les fait étant que j'ai accueilli la fille qui m'accuse dans mon appartement un soir après une soirée arrosée avec différent amis. une fois sur place, nous avons commencer rapidement par une simple pénétration avec les mains, puis une fellation courte car la fille à vomi juste derrière.
sur tout ses moments je n ai eu aucune érection et aucune éjaculation.
après avoir fini de vomir, elle c est levée pour aller dans la salle de bain et fuir de mon appartement en hurlant.
elle est revenue quelque minute plus tard pour récupérer ces vêtements, seule, à mon domicile.
elle aurait laissé aussi un message dans l interphone d urgence de l’ascenseur, proférant en pleurant son accusation envers ma personne, message ayant été enregistré par la compagnie d ascenseur.
j ai eu alors la visite quelques minutes plus tard de la police m'apprenant que la jeune fille m'accusait de viol avec menace verbale.

j'aimerai savoir quelle sont vos conseils juridique pour prouver mon innocence.
merci à tous de vos réponses et bonne chance à tout ceux qui traversent ces même problemes.

bribridu69, Posté le 01/04/2012 à 14:36
1 message(s), Inscription le 01/04/2012
bonjour
j ai lu les commentaires j ai un fils qui est aussi accuse d un viol et agression sur une fille .il avait un avocat d office;il ni avait rien fait ,donc j ai fait le necessaire j en ai pris un autre et c est en cour .il n a rien fait non plus

destinee2009, Posté le 09/04/2012 à 19:27
2 message(s), Inscription le 09/04/2012
je c est mais je ne pense pas qu elle sois convonquer je penser juste la donner a l avocat qui c est cela peux etre un plus

Marion2, Posté le 09/04/2012 à 19:40
5743 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Si l'avocat a besoin de ce genre de courrier, il saura vous le demander lui-même.
Laissez-le faire son travail.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL

destinee2009, Posté le 09/04/2012 à 19:44
2 message(s), Inscription le 09/04/2012
ca je le savais merci quand meme b soiree

yuyu67, Yonne, Posté le 30/01/2013 à 18:35
1 message(s), Inscription le 30/01/2013
bonjour
ma fille s est fait violer en 200,aujourd hui decedee depuis 4ans,le violeur ni l avoir violer,est a fait de la prison 2 an,mais en 2013 veut ramener ca en cours.est ce qu il peut apres 7 ans,meme si ma fille n est plus la..merci!!

antoinevert, Posté le 12/02/2013 à 10:38
1 message(s), Inscription le 12/02/2013
bonjour
JE SUIS AUSSI ACCUSE DE VIOL PAR CONTRAINTE LORS D UNE RELATION CONSENTI ET ETABLIT (penetration vagin q u elle avoue consenti que j etait gentil et qu elle dit que je l ai contrainte a une fellation pourtant je l ai pas force elle a porte plainte garde a vue 12h parti libres j ai du avouer par pression des gendarmes j ai peur j angoisse que va m a t il m arriver?ELLE est je ne le savais pas sous tutelle pour probleme psy AU SECOURS AIDER MOI merci

Valie13800, Bouches-du-Rhône, Posté le 14/02/2013 à 22:22
14 message(s), Inscription le 14/02/2013
bonjour
Maman de 4filles soucis avec la 2 ment terriblement a accuser plusieurs personne de viol et la depuis 8mois elle a aussi porter plainte contre son papa j ai été auditionner le papa es accuser sans preuve les résultat gynécologue il y a rien donc le papa es accuser son prof et le fils de son ancienne nounou pouvez vous m aidez merci


PAGES : [ 1 ] [ 2 ] [ 3 ]