Avis sur un probleme formation universitaire en europe

Sujet vu 843 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 25/07/09 à 13:38
> Droit International > Droit Europeen


syudent, Bouches-du-Rhône, Posté le 25/07/2009 à 13:38
2 message(s), Inscription le 25/07/2009
Bonjour,
je suis étudiant Français , en fac de médecine en Europe de l'est
Il me semble que certains établissements ne respectent pas des engagements pris lors de l'entrée dans l'UE , notamment en Roumanie
En Roumanie , la plupart des facultés de médecine ont ouvert un section dans une langue "internationale" , français ou anglais
Seulement , si je trouve normal que ces sections soient à "prix coutant" pour les non-UE , il semble anormal que les ressortissants UE non Roumains doivent s'acquitter de frais de scolarité environ 5 fois plus élevés que les étudiants locaux
De plus , les conditions d'admission sont différentes , les étudiants roumains doivent passer un concours d'admission (des QCM en langue roumaine) pour entrer en section Roumaine . Puisqu'il existe une section en langue Française / Anglaise qui délivre le même diplôme (médecin, qui est une profession réglementée), pourquoi , pour soucis de parité / égalité de traitement entre les citoyens de l'union , n'existe-t-il pas un concours d'admission avec des questions en fr/ang pour l'admission dans la section fr/ang (au lieu d'une selection sur dossier , la plupart des candidats étant dissuadés de candidater à cause des frais) , et l'égalité des frais de scolarité?
Pour se défendre , la faculté avance qu'il est possible à un étudiant roumain de payer les frais de scolarité exhorbitants (5000€/an) en cas d'echec au concours d'admission. Cela suffit-t-il à rétablir l'égalité de traitement?
Les sections ang/fr ne sont pas plus couteuses pour l'état Roumain , et ces filieres étant censées faire partie des facultés publiques elles bénéficient à ce titre de fonds d'aide Européens au développement de l'éducation
La question qui suit pourrait etre la légitimité de l'existence de formations privées en Europe pour des professions réglementées ,formations qui selectionnent en grande partie sur les moyens
Le seul texte Roumain se rapportant date de l'entrée dans l'UE
"décision gouvernementale nr. 308/12.02.2007, art. 6, alinéa a., les citoyens membres de l'Union Européenne, des états appartenant à l'Espace Economique Européen et de la Confédération Helvétique, peuvent faire acte de candidature à l'admission dans tous les cycles d'études universitaires, dans les conditions prévues par la loi pour les citoyens roumains, y compris ce qui concerne les taxes de la scolarisation."
Pour moi la mention "tous les cycles universitaires" est sans ambiguité
Quels sont les recours et moyens de faire appliquer la loi ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
syudent, Bouches-du-Rhône, Posté le 25/07/2009 à 15:26
2 message(s), Inscription le 25/07/2009
la situation semble parfaitement normale pour les étudiants de cette faculté ... un avis extérieur serait bienvenu
D'avance merci d'avance pour une contribution à ce sujet épineux
cordialement


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]