Arrêt de maladie suite à un harcèlement

Sujet vu 350 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 09/08/09 à 18:06
> Droit du Travail


pepito, Rhône, Posté le 09/08/2009 à 18:06
2 message(s), Inscription le 09/08/2009
Bonjour,

je cherche une solution pour me sortir d'une situation qui dure ...

Voici les faits :

je suis en poste depuis plus de 5 ans
après plusieurs changements de directions en agence, le dernier avait pour mission semble t il de "balayer l'équipe" en place poiur faire la place à une autre.

Or il se trouve que j'ai largement fait mes preuve en plus de 5 années et que j'étais en train d'évoluer faire un poste hierachiquement supérieur...

et d'un seul coup d'un seul je suis devenue le vilain petit canard de l'agence, un pressing constant, une mise à l'écart de l'équipe, l'obligation de faire des comptes rendus tard le soir, des reproches incessants, une surveillance permanente, des propos injurieux, bref la situation était parfaitement calculée

j'ai été menacée verbalement de licenciement, puis la pression et la dégradation mentale étant trop forte je me suis arrêtée une première fois.
puis je suis revenue et j'ai tenue 4 mois et demi mais dans des conditions désastreuses. Cette situation, je ne l'ai ps voulu, que faire ?


et surtout que me conseillé vous ? merci

Poser une question Ajouter un message - répondre
Visiteur, Posté le 09/08/2009 à 18:15
message(s), Inscription le
bonsoir,

avez vous contacté la médecine du travail ?

première piste.

pepito, Rhône, Posté le 09/08/2009 à 19:33
2 message(s), Inscription le 09/08/2009
l'année dernière lors de ma première reprise oui.
Après un entretien avec un médecin, il m'a conseillé de chercher un autre poste, chose que j'ai faite, seulement le marché du travail n'est pas très ouvert actuellement.
J'ai donc repris puis pendant 4 mois et demi l'enfer je me suis donc arrêtée à nouveau avant de fare une faute, de céder à la provocation.

Aujourd'hui j'envisage effectivement de me faire déclarer inapte au poste et à l'entreprise, par contre, j'espère que cela ne sera pas une impasse.

L'autre solution est peut être de me rapprocher de mon responsable, mais je crains qu'il me propose comme d'ailleurs à tous ceux qu ils veulent faire partir : un abandon de poste, me mettant ainsi en faute ...

qu'en pensez vous


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]