Pouvoir de l'employeur, droit de l'employé

Sujet vu 1482 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 15/03/09 à 15:51
> Droit des Entreprises


marie, Puy-de-Dôme, Posté le 15/03/2009 à 15:51
1 message(s), Inscription le 15/03/2009
Bonjour,
mon fils travail en CDI depuis août 2008 dans le bâtiment.
Ayant besoin de prendre 2 jours de congés en semaine les 23 et 24avril prochain, il a déposé ses 2 jours depuis plus de 15jours, fin février exactement. Ces 2 jours lui on étaient accordés de manière tacite, mais mon fils refusant de faire des heures supplémentaires depuis que son patron à décrété ne plus les payer depuis janvier, il se voit refuser les 2 jours d'avril. A-t-il un recours ?
Il faut tout de même savoir quand un peu moins de 6 mois le siége social de l'entreprise a été déménagé au domicile de l'employeur, que les 3/4 des employés ont préféré démissionner sans indemnités tant le harcellement moral est fort et que même l'associé est parti. Al'heure actuelle, mon fils se retrouve à être "occupé" à finir la maison de son employeur, à dépanner les différents membre de sa famille, à décharger parquet et autre marchandises nécessaire à la maison alors qu'il a signé un contrat d'électricien. Je peux vous dire qu'à l'heure actuelle mon fils se retrouve comme ses anciens collègue prêt à démissionner préférant perdre toutes indemnités plutôt que de subir de telles pressions, pourtant il a vraiment conscience qu'à l'heure actuelle le marché du travail est plus qu'encombré.
D'avance merci

Poser une question Ajouter un message - répondre
milou, Gironde, Posté le 16/03/2009 à 16:55
61 message(s), Inscription le 13/03/2009
Bonjour,

1/ Pour les congés : c'est l'employeur qui décide, votre fils n'a pas de recours à ce niveau là.
2/ En revanche, pour tout le reste... Je lui conseille :
- dans un premier temps de faire un courrier recommandé avec AR à son employeur faisant le constat de tous les griefs dont vous parlez et lui réclamant le paiement des heures supplémentaires avec menace de sair les prud'hommes si la situation n'est pas régularisée dans les meilleurs délais
- de saisir le Conseil de prud'hommes si rien ne change, même s'il est toujous dans l'entreprise : qu'il réclame le paiement des heures supplémentaires (à condition qu'il soit en mesure de les prouver), réparation du préjudice subi pour harcèlement moral (là encore si ce dernier est véritablement caractérisé).
Je lui conseille également de s'adresser à l'inspection du travail pour les tenir informés de ce qui se passe dans cette entreprise et pour leur demander de plus amples conseils juridiques.
Tenez-nous au courant.
Cordialement


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]