Contestation et desaveu de partiniter

Sujet vu 553 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 09/02/10 à 17:48
> Droit Civil & familial > Droit de la famille


titi72, Sarthe, Posté le 09/02/2010 à 17:48
1 message(s), Inscription le 09/02/2010
Bonjour,
j'ai un souci mon ex mari,mattaque au tribunale du mans pour faire une contestation et desaveux de paterniter.
alore quil a reconue mais enfants a la mairi.
mais enfants ont 8 ans et 7 ans il sont choquer psycologiquement deja quil les avait abandonner apres notre divorce avait ete condanner a venire chercher les enfants tous les quinze joure se qui na jamais fait .
il devait les prendre un samedi sur deux de 14h a 19h se qui na jamais fait cela a durer 5 ans et maintenent ,il veux faire une contestation de paterniter avec desaveux.
a til le droit?
il les avait abondonner il ai rester silencieux pendants tent dannee et maintenent sa.
mais enfants ont deja ete choquer mais enfants ne parler plus a cause de labondont du papa il ont ete suivie psycologiquement et la il nous reattaque en justice a til le droit?
IL NE PAYE PAS DE PENSSION ALIMENTAIRE ET IL SE PERMET DE NOUS ATTACKER QUE PUIJE FAIRE CAR LES ENFANTS NE VEULENT PAS AVOIRE DE PRISE DE SANG IL SONT PEUR ET IL SONT CHOQUER PSYCOLOGIQUEMENT .
QUE DOIT JE FAIRE ! aider moi svp
mercie.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 09/02/2010 à 18:05
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Bonjour,

Vous devrez vous plier à la décision du tribunal et effectuer les examens nécessaires pour la recherche en paternité.

Si ce sont bien les enfants de votre ex-mari, il ne pourra pas faire de désavoeu.

Entourez bien vos enfants, surtout restez calme et ne paniquez pas. Vous leur expliquez tout simplement ce qu'il y aura à faire, sans critiquer leur père.
S'ils vous sentent bien et décontractée, ils seront rassurés.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]