Probleme lié à la vente de ma maison

Sujet vu 548 fois - 4 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 14/08/12 à 20:32
> Droit de l' Immobilier


pinkifly88, Vosges, Posté le 14/08/2012 à 20:32
2 message(s), Inscription le 14/08/2012
Bonjour,
Voilà mon soucis, nous avons mis en vente notre maison en mai 2012, au bout de 4 jours, celle ci a été vendu, notre pavillon neuf etant en construction, nous avons donc signé un compromis de vente avec l'acheteur jusqu'au 30 septembre 2012, le temps que les travaux soient finis
Celui ci a des le départ été au courant que la vente serait signé pour le 30 septembre. Hors, depuis Mai d'ailleurs, il ne cesse de venir nous importuné à la maison, passant à n'importe quelle heure pour de multiple raison, soit pour rentrer du bois en avance, soit pour faire des travaux.
Nous lui avons dit non gentillement de peur qu'il y ait un problème lors de ses travaux et la notaire nous l'avait déconseillé
L'acheteur n'a pas apprécié notre refus, 2 h plus tard, il a contacté la notaire en disant qu'il souhaitait absolument signé la vente mi septembre car il doit sois disant se faire opérer, et doit rentrer les clés de son appartement le 29 septembre,
notre maison n"étant pas fini, il nous est impossible de libérer la maison plutot. celui ci est entrer dans une colère noire et a menacé de porter plainte, de faire pression auprès d'un tribunal pour nous expulser plutot.

Sommes nous menacé ? depuis le début il a été convenu que la vente serait le 30 septembre donc peut il nous menacer et nous "mettre dehors mi septembre" ?
Nous ne nous sentons plus chez nous, il nous harcèle en permanence ca devient invivable
merci d'avance pour votre aide

Poser une question Ajouter un message - répondre
cocotte1003, Isère, Posté le 15/08/2012 à 04:55
5082 message(s), Inscription le 19/06/2011
bonjour, tant que l'acte de vente n'est pas signé, le futur acquéreur n'est pas chez lui, il n'a donc aucun droit et surtout pas celui de vous expulser, procédure qui d'ailleurs se fait en justice et prend plusieurs mois, codialement

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 15/08/2012 à 09:01
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Bonjour,

Un bien immobilier n'est vendu que lorsque le notaire vous en a remis le prix, mais jamais par la signature d'un compromis.

Un cas similaire au vôtre nous a été soumis il y a quelques semaines.

L'empressement de votre acheteur est absolument injustifié. Vous avez affaire à un escroc. Les faits allégués, son comportement et ses menaces créent plus que des présomptions. Lui faire confiance c'est vous exposer à perdre votre maison et n'être jamais payés.

Ne cédez pas.

Cordialement

pinkifly88, Vosges, Posté le 15/08/2012 à 09:03
2 message(s), Inscription le 14/08/2012
merci ca me rassure un peu, mais javais oublié de préciser dans mon dernier message une petite chose.
Monsieur ne cèsse de dire qu'il est ancien gendarme à la retraite, actuellement controleur aux impots.... vous voyez le sous entendu ???
Je me doute bien que d'un coté, nous sommes encore propriétaire jusqu'au 30 sept, mais il parte, convaincu par ses propos, comme quoi qu'il a des recours possibles, il parle même d'annuler la vente si nous ne l'a libérons pas plutot pour se motif. Est ce une bonne raison ?

De plus, vu le "casse-pied" qu'il a l'air d'être. Je commence à avoir peur qu'une fois qu'il soit propriétaire, il ne nous embete pour d'autres choses, la maison est en excellent état, tout a été rénové, mais cependant, vu l'honneté flagrante de se monsieur, si jamais il venait à volontairement casser quelque chose pour nous sortir une clause de vis caché ? que pouvons nous faire ??
désolé pour toutes mes questions mais cette histoire commence à réellement me faire paniquer, j'ai peur qu'il nous fasse avoir plus d'ennuis :(
mercii merci

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 15/08/2012 à 09:23
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Vous n'allez pas vous rendre malade.
Alors rendez-vous à la Gendarmerie la plus proche raconter l'affaire en précisant vos peurs, que vous n'en dormez plus etc... Donnez le maximum de détails.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]