Litige avec une agence immobilière

Sujet vu 1036 fois - 5 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 07/04/11 à 12:05
> Droit de l' Immobilier


loudka, Hauts-de-Seine, Posté le 07/04/2011 à 12:05
3 message(s), Inscription le 07/04/2011
Bonjour,

Voici un rapide résumé chronologique de toute l'histoire :
- vendredi 18/03 : visite d'une maison. Je suis la première personne à la visiter (en même temps que l'expert). Je signe un proposition d'achat au prix à l'issue de la visite.
- samedi 19/03 : les visites se poursuivent sur les lieux (pourquoi ??). Je l'ai personnellement constaté de visu en passant en voiture devant la maison. L'agent immobilier ne l'a jamais nié.
- mardi 22/03 : l'agent immobilier introduit mon offre (un peu tard... il souhaitait temporiser afin que le vendeur ne résilie pas son mandat). Je n'ai pas d'autre nouvelle ce jour là.
- mercredi 23/03 : l'agent immobilier m'apprend qu'une seconde offre au prix a été faite le lendemain de la mienne (samedi 19/03). Toujours selon l'agent immobilier, ces personnes sont en plus allées voir directement le vendeur après avoir fait leur offre au prix, en court-circuitant l'agence. Je ne sais rien de ce qu'il s'est dit lors de cette entretien. Toujours est-il que le vendeur exige dorénavant de comparer les deux offres afin de se décider.
- jeudi 24/03 : je fournis de mon propre chef différents justificatifs provenant de mon dossier de financement à mon agent immobilier. Pas plus de nouvelles.
- vendredi 24/03 : mon agent immobilier passe toute sa journée chez le notaire. Je l'appelle régulièrement toutes les deux heures et finis par l'avoir au téléphone à 19h30. Il n'a pas de nouvelles.
- samedi 25/03 : j'apprends que la maison est vendue a l'autre acheteur. Il ont signé la veille, le vendredi 24/03. On me refuse le rdv auprès du directeur d'agence sous prétexte que la vente est déjà réalisée. J'insiste en arguant du fait que j'ai écrit au service qualité de l'agence, à la DGCCRF et à l'ADIL. On me reçoit le soir à 18h30 et je demande des explications. La version du responsable d'agence contredit en tous points celle de mon agent immobilier : les deux offres n'auraient pas été effectuées à 24h de décalage mais auraient été concomitantes, toutes deux signées du 18/03 ! La politique de l'agence à partir de ce moment a consisté à fournir au vendeur les deux dossiers et à leur laisser le choix.

Merci de bien vouloir me dire si quelque recours est possible.

Bien cordialement.

Poser une question Ajouter un message - répondre
mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 07/04/2011 à 13:20
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Je ne vois pas quel recours vous pourriez avoir.

loudka, Hauts-de-Seine, Posté le 07/04/2011 à 14:26
3 message(s), Inscription le 07/04/2011
Nous sommes donc dans un marché où le montant du pot de vin décide de la bonne volonté des agences. Ne sont-elles soumises à aucune règle ?

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 07/04/2011 à 14:33
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Si, mais vous avez la charge de la preuve

loudka, Hauts-de-Seine, Posté le 07/04/2011 à 14:51
3 message(s), Inscription le 07/04/2011
Comment prouver quoi que ce soit si les agences peuvent falsifier les formulaires de proposition d'achats ?
Est-ce normal que deux agents d'une même agence fasse visiter le même jour ? En ce cas, comment déterminer l'antériorité d'une offre ?
Il y a là un vide juridique.


Merci néanmoins de votre réponse.

vanceslas, Eure, Posté le 08/04/2011 à 22:49
191 message(s), Inscription le 19/03/2011
Il parait évident qu'il y a eu concurrence entre deux négociateurs de l'agence
celà arrive tres souvent et le vendeur peut choisir son acquéreur à offre identique il n'est pas question de pots de vin c'est la règle du jeux


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]