Dommage ouvrage après construction

Sujet vu 2130 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 24/08/11 à 06:54
> Droit de l' Immobilier


Stéphanie, Sarthe, Posté le 24/08/2011 à 06:54
1 message(s), Inscription le 24/08/2011
Bonjour,
je suis un particulier qui a fait construire sa maison par l'intermédiaire d'un maître d’œuvre qui nous a indiqué que dans le cas d'une construction pour soi-même, il n'était pas obligatoire (ou utile) de souscrire une assurance dommage-ouvrage. Construite en 2004, nous souhaitons vendre notre bien mais nous nous apercevons que l'absence de dommage ouvrage pose des difficultés. Est-il possible de contracter une assurance dommage ouvrage pour les trois ans restants de garantie décennales afin que le futur propriétaire puisse bénéficier de l'assurance dommage ouvrage ?
Sinon, en cas de dégradation relevant de la décennale, devrais-je financer les travaux avant que la décennale détermine les responsabilités ?
Le vendeur a-t-il lui aussi un droit de rétractation de 7 jours suite au compromis de vente ?
Cordialement.

Poser une question Ajouter un message - répondre
chris_ldv, Paris, Posté le 24/08/2011 à 09:56
2120 message(s), Inscription le 01/12/2009
Bonjour,

"Est-il possible de contracter une assurance dommage ouvrage pour les trois ans restants de garantie décennales afin que le futur propriétaire puisse bénéficier de l'assurance dommage ouvrage ?"

Si vous arrivez à trouver une compagnie d'assurance qui accepte un tel contrat c'est juridiquement possible mais d'un point de vue pratique aucune compagnie sérieuse n'acceptera un tel bidouillage.

"Sinon, en cas de dégradation relevant de la décennale, devrais-je financer les travaux avant que la décennale détermine les responsabilités ?"

Oui, sauf si l'acquéreur du logment accepte de vous désengager de cettte responsabilité et de la prendre à son compte (il serait complètement idiot d'accepter une telle demande de votre part).

Le fait d'avoir voulu économiser la prime correspondant à la garantie décennale dommage ouvrage et de revendre avant 10 ans à l'issue de la construction s'avère être une erreur majeure dans votre cas.

Le seul intérêt de ne pas prendre cette garantie était non pas pour vous, mais pour le maitre d'oeuvre, surtout s'il est déjà connu par les compagnie d'assurance pour de nombreuses malfaçons: les compagnies d'assurance auraient exigé une prime très élévée, voir même refusé leur garantie, ce qui vous aurait alerté sur le caractère peu fiable de l'entreprise ...

Cordialement,

alterego, Alpes-Maritimes, Posté le 24/08/2011 à 12:24
4308 message(s), Inscription le 23/04/2011
Bonjour

En tant que maître d'ouvrage, la loi vous oblige à contracter une assurance dommage ouvrage, exception faite des personnes physiques construisant un logement pour elles-mêmes ou pour le conjoint, ses ascendants ou descendants ou ceux de son conjoint.

Cela ne signifie pas que l'assurance n'est pas obligatoire, mais que ces personnes échapperaient aux sanctions pénales prévues à ce manquement.

En cas de vices de construction devront attendre qu’une décision de justice soit prononcée pour pouvoir prétendre aux remboursements des réparations des désordres constatés (bonjour les années !) et elles seront tenues personnellement responsables, au regard de la garantie décennale, en cas de vente du bien immobilier.

Cette assurance doit obligatoirement être souscrite avant l'ouverture du chantier.

Mieux vaut que l'absence d'assurance dommage ouvrage pose de difficultés avant la vente qu'après. Mieux vaut pour vous de patienter encore quelques années.

Cordialement

aie mac, Posté le 24/08/2011 à 21:58
589 message(s), Inscription le 11/07/2008
bonjour

Citation :
En tant que maître d'ouvrage, la loi vous oblige à contracter une assurance dommage ouvrage, exception faite des personnes physiques construisant un logement pour elles-mêmes ou pour le conjoint, ses ascendants ou descendants ou ceux de son conjoint.

Cela ne signifie pas que l'assurance n'est pas obligatoire, mais que ces personnes échapperaient aux sanctions pénales prévues à ce manquement.


oui; c'est très exactement le sens de L 242-1 et L 243-3 CdA.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]