Agressé dans la piscine de la résidence

Sujet vu 529 fois - 0 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 23/06/12 à 19:41
> Droit de l' Immobilier


Nicolas33400, Gironde, Posté le 23/06/2012 à 19:41
11 message(s), Inscription le 23/06/2012
Bonjour,

J'écris ici car il y a deux heures, je suis allé me baigner dans la petite piscine commune de la résidence, quand 1 adulte accompagné de 4 adultes du même age (~25 ans comme moi) + un couple du 3em age a commencé à me chercher des ennuis verbalement. Je ne comprenais rien à ce qu'il disait au début, le groupe était lourdement alcoolisé (pack de bière + grosse bouteille d'alcool fort, alors que c'est interdit à la piscine), j'étais dans la piscine et eux hors de la piscine et je ne me laissais pas faire, je leur disais de ne pas me parler comme ça, qu'ils n'avaient pas le droit et qu'ils devaient se calmer sans quoi je me plaindrais.

Un d'entre eux que je saurais reconnaître m'a attaqué depuis l'extérieur de la piscine deux fois au poignet, depuis je suis blessé, et un autre (que je saurais aussi reconnaître) m'a donné deux coups de poings au visage. Les deux personnes âgées étaient apparemment de la même famille et ont fait comme si de rien était, on aurait dit la 4eme dimension, tous habitent dans le même appartement.

J'ai appelé le 17 et bien que j'ai indiqué 2 fois ne pas être blessé au point d'appeler les pompiers, ils sont arrivés à 3 voitures, et ont trouvés le moyen de me reprocher leur erreur. Après avoir beaucoup insisté, ils sont allés frapper à la porte de mes agresseurs et ceux là ont continués à me menacer très explicitement, d'après ce que j'ai compris, ils m'accusent d'avoir regardé des gosses aux jumelles à droite de la résidence mais c'est complètement absurde car ce n'est pas mon trip, et que je n'ai pas de jumelle et qu'en plus à droite depuis ma fenêtre y'a que des arbres, pour moi c'est un gros délire visant à me chercher des ennuis. J'ai eu la très nette impression que les policiers ne me prenaient pas au sérieux et inversaient même les rôles en me parlant très mal, alors qu'ils disaient à mes agresseurs : "vous êtes jeunes, passez à autre chose", c'était incroyable et c'est horriblement déprimant. En plus un des policiers ne comprenait absolument rien à ce que je racontais, alors que mon rapport des faits était intelligible et linéaire, il se faisait un imbroglio dans sa tête et ricanait comme un flic à bavure, en me disant que mon histoire n'était pas claire.

Bref, si c'est possible, je voudrais savoir ce que je peux faire au maximum pour ne plus voir ces êtres nuisibles où j'habite... Si quelqu'un pouvait me le dire.

Poser une question Ajouter un message - répondre

Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]