Peut on m'interdire de téléphoner à mes enfants

Sujet vu 3577 fois - 8 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 11/08/10 à 17:17
> Droit Civil & familial


ludovicc, Maine-et-Loire, Posté le 11/08/2010 à 17:17
1 message(s), Inscription le 11/08/2010
Bonjour,
Mes 2 enfants vivent avec leur mère dont je suis divorcé. Pour rester en contact, je leur ai fourni un téléphone portable (je ne les vois que toutes les 2 semaines). Leur mère vient de m' informer qu'elle "banissait ce téléphone de sa maison" (je ne sais pas pourquoi). Je dois désormais les joindre sur un n° fixe, interdisant ainsi toute conversation personnelle entre mes enfants et moi.
Je prévois également qu'elle filtrera mes appels et que je n'aurai plus de temps avec mes fils. Ce téléphone portable me sert également à les joindre quand ils sont seuls, puisqu'elle les laisse pendant des soirées entières (ils ont 6 et 12 ans)
Ma question est donc: peut on m'interdire ce moyen de communnication privé?
Merci d'avance

Poser une question Ajouter un message - répondre
jeetendra, Yvelines, Posté le 11/08/2010 à 17:40
4906 message(s), Inscription le 27/10/2007
Bonjour, oui vous pouvez téléphoner à vos enfants, vous etes leur père et l'autorité parentale est partagée, courage à vous, cordialement.

__________________________
DORANGEON.OVER-BLOG.COM

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 16/08/2010 à 06:13
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Interdire le téléphone portable à un enfant est aussi une mesure éducative.
Vous ne pouvez pas empêcher le parent qui a la résidence d'interdire le téléphone portable, chez elle. Tout comme un parent qui a les enfants chez lui pendant son droit d'hébergement n'est pas tenu de dire à l'autre parent où il emmène les enfants, un n° de tel pour les joindre etc.

Vous n'auriez pas du fournir un téléphone portable à vos enfants sans l'accord de leur mère. Vous auriez du en discuter avant, arriver à un compromis sans la mettre devant le fait accompli, ce qui a entrainé une réaction.

Demandez plus de droits au jaf, notamment les mercredis par exemple (du mardi soir au mercredi soir), une semaine sur deux.
Et si vous estimez qu'en laissant les enfants seuls le soir (ce qu'il faudra prouver), elle met les enfants en danger, vous demandez la résidence exclusive des enfants

jess30150, Gard, Posté le 16/08/2010 à 19:10
11 message(s), Inscription le 07/08/2010
En toute logique ni l'un ni l'autre parent ne doit intervenir dans les relations téléphonique avec les parents, en toute logique, et pour le bien des enfants... Néanmoins certains parents jouent de ça pour atteindre l'autre (pr notre cas nous avons l'enfant environ toutes les 6 semaines, car il habite bien trop loin de nous, et entre les droits de visite et d'hébergement ns ne l'avons pas au tel, c'est bien dommage pour l'enfant, nous sommes bien d'accord), il vous reste la case JAF, mais c'est le parent qui en a la garde qui fera" ce qui lui plait"....
Mais dans votre post, vous dîtes, qu'elle a juste banni le portable, mais vous avez accés au tel fixe, donc vous n'êtes pas coupé de communication avec vos enfants.
Pour les portables discutez-en si c'est possible et peut-être que celà rentrera dans l'ordre.
Dans tous les cas continuez d'appeler vos enfants, même si vous ne les avez pas celà fait une preuve de plus pour le jaf s'il y a lieu, bon courage à vous.

Zarwen, Posté le 14/02/2015 à 20:28
1 message(s), Inscription le 14/02/2015
Bonjour, je me permets de relancer un vieux sujet. Ma situation est la suivante. J'ai la garde de mon enfant. Son père à un droit de visite pendant les vacances scolaires. Il m'interdit d'appeler mon enfant quand il est chez lui. En a-t-il le droit ? Il y a-t-il un texte de loi ou quelque chose que je puisse lui "opposer" (autre que la bienséance ou la bienveillance !) pour qu'il me laisser appeler mon enfant (je ne demande à l'appeler qu'une seule fois par semaine lorsqu'il passe plus de 10 jours chez son père) ?

cocotte1003, Isère, Posté le 15/02/2015 à 09:15
5124 message(s), Inscription le 19/06/2011
Bonjour, il n'existe aucune loi à opposer au père. Les juges n'aiment pas qu'on ne facilite pas les relations parents enfant, envoyez au père une LRAR en lui demandant que l'enfant vous appelle une fois par semaine lorsqu'il est chez lui. Vous aurez ainsi une preuve de son manque de bonne volonté lors d'une prochaine saisie du jaf, cordialement

amcl, Posté le 06/01/2017 à 13:21
2 message(s), Inscription le 06/01/2017
Bonjour

Je viens de lancer une pétition à ce sujet, si cela vous intéresse voici le lien:

https://www.change.org/p/madame-laurence-rossignol-ministre-de-la-famille-libre-d-appeler-sa-mère-ou-son-père-pour-tous-les-enfants-de-divorcés-séparés

Si cela vous intéresse n hésitez pas à signer et à diffuser, trop d'enfants vivent ces situations catastrophiques

Anne

lusyl, Haute-Garonne, Posté le 06/01/2017 à 17:36
2 message(s), Inscription le 05/01/2017
les problèmes d'appels téléphoniques je connais!
dans mon cas, c'est moi qui filtre et croyez moi ce n'est pas pour nuire ou atteindre le père, ce n'est pas de la vengeance croyez le!
Dans mon cas, il s'agit d'une garde alternée hebdomadaire. J'estime que la semaine passe suffisament vite pour que l'appel téléphonique ne soit pas "un moyen de lien entre le parent et L'Enfant". Le lien il est là et bien là... les 2 parents partagent le quotidien des enfants.
Lorsque le père de mes enfants appelle sur mes semaines (il souhaiterait pouvoir le faire tous les jours) il perturbe les enfants. Questionnaire sur leur journée, calins-bisous-vous-me-manquez etc... ça dure longtemps (30 à 45 min quand on rentre de l'école à 18h30 et qu'il y a les douches et les devoirs etc...
les enfants terminent la conversation tristes pour papa qui est malheureux... ils n'ont meme pas envie de répondre quand je tends le telephone!
1 à 2 fois par semaine 15 min c'est bien suffisant. Après bien sûr si ceux sont eux qui demandent, je ne refuserai jamais! (mais ça n'a dû arriver qu'une ou deux fois)
Face à ce probleme, je voulais faire inscrire quelque chose dans la convention de divorce... pour m'éviter les harcèlements téléphoniques... le JAF a sauté au plafond "telephoner à ceux qu'on aime est un droit fondamental a t-il dit" mais quand mon ex a dit qu'il voudrait pouvoir appeler de manière illimité et quand il voulait il a convenu que ce n'était pas possible, que c'était perturbant.

Le telephone portable c'est déjà une servitude pour les adultes alors pour un enfant!!! je resisterai le plus longtemps possible.

Tout ça pour dire qu'en matière de téléphonie, on ne peut pas légiférer... c'est une question de bon sens et meme si un juge statue quelque chose, c'est impossible à appliquer...

amcl, Posté le 06/01/2017 à 17:40
2 message(s), Inscription le 06/01/2017
oui quand il y a du bon sens en effet...ce qui n'est pas une generalité
mais ma pétition ne vise pas à un usage abusif du téléphone loin de là
elle est dédiée aux enfants qui sont interdits de téléphoner et il y en a....
en tous cas bon courage


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]