Mediation familial suite mediation pénal violence conjugale

Sujet vu 290 fois - 0 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 09/07/13 à 23:42
> Droit Civil & familial


vepami, Alpes-Maritimes, Posté le 09/07/2013 à 23:42
1 message(s), Inscription le 09/07/2013
Bonjour, je me trouve désemparée suite à des violences conjugales (étranglement) j'ai quitté il y a deux mois le domicile conjugale avec mes enfants en allant déposer plainte à la gendarmerie. Choquée j'ai accepté une médiation pour ne pas faire de tort à mon ex conjoint et qu'il soit poursuivi au pénal. la médiation pénale, s'est mal passée même si a médiatrice à 'une réparation financière pourrait lui éviter le pénal. il a signé et à accepté .le deuxième rdv concernant la médiation familial sur
les droits de visites et d hébergement de notre fille.Depuis l'agression mon ex à pu prendre sa fille chaque week end.
je pensais naïvement que lui avoir fait éviter le pénal lui aurait permis de comprendre ma souffrance et la détresse psychologique dans laquelle je me trouve et mes enfants aussi.
entre le dernier RDV et celui ci je me suis fais invectivée de façon régulière au téléphone par mon ex.
A cette dernière médiation j'ai été écrasé par autant de froideur , de mensonges me faisant passé pour folle n'acceptant rien concernant une garde conjointe.
Suite à cette médiation mon ex conjoint à encore tenté de m'intimider en m'empechant de partir.
J'AI PEUR JE NE SUIS PAS FOLLE, j'ai juste envie de ne pas voir souffrir notre fille et je vais au delà de ma peine pour continuer à entretenir ce lien si important à mes yeux entre sa fille et lui.
IL A DÉCIDER DE SAISR LE JAF pour récuperer notre fille considérant qu 'elle n'a pas à quitter la maison où elle a grandi ni son école.
Quoi que je fasse je me sens faible j'ai tout quitté à l 'époque pour vivre avec lui boulot maison , et là je repars à zéro.
J' ai la chance d'avoir une maman qui a bien voulu m'accueillir suite à mon agression avec mes enfants.
JE SUIS TRISTE DE VOIR QUE RIEN À ABOUTI DANS L'INTERÊT DE NOTRE FILLE.
Il parle de guerre..... il a tout sa maison son boulot je n'ai plus rien à part l'amour de mes enfants, mon courage, et c'est à moi de reconstruire retrouver emploi maison et permettre à mes enfants de retrouver un lieu de de vie calme loin des tensions et de sa violence.
Je RÊVE qu'un jour MON CAS, qui j'en suis certaine n'est pas un cas isolé, face comprendre au gens bien pensant, que père ou mère quand on est victime de violence conjuguale et que l'on décide de partir suite à cela,
malgré les associations, les lignes d'écoutes de femmes battues....on reste seul face à c'est personnage à double visage qui sont reconnus socialement et professionnellement, et qui font vivre un enfer au quotidien à la maison, l'image d'une famille parfaite auprès des amis et de la famille .
Même si je souffre des difficultés présente,même si je ne sais de quoi demain est fait, et si malgré être suivi par un psychologue je culpabilise toujours d'être parti avec mes enfants, je crois avoir pris la meilleur décision.
Il a les moyens financiers de faire '" sa guerre" comme il dit pour récupérer sa fille devant les tribunaux, il a tout les atouts pour montrer l'homme respectable qu'il est. et moi je ne sais où je vais et j'ai peur.....

Poser une question Ajouter un message - répondre

Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]