Bonjour convocation chez une assistante sociale

Sujet vu 207 fois - 0 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 03/03/13 à 00:32
> Droit Civil & familial


coccinelle102, Posté le 03/03/2013 à 00:32
1 message(s), Inscription le 03/03/2013
Bonjour,


J'ai connu de graves abus de la part de mes parents (mon peur a proféré de nombreuses menaces de mort à mon encontre et a failli m'handicaper très gravement par la force de ses coups) qui m'ont gentiment mis à la rue quand j'avais 19 ans.

Aujourd'hui j'en ai 31 et j'ai gardé un contact avec mes grands parents maternels et ma mère malheureusement.
Aujourd'hui je tente de me reconstruire et j'ai compris que ça ne me faisait pas du bien de les voir, cela me rappelle de très mauvais souvenirs, j'ai donc fais savoir à ma mère que je ne souhaite pas continuer à la voir car cela me fait mal.
Cela ne l'empêche pas de me harceler de coups de téléphone et de mails (ses soeurs également me harcèlent) pour que je reprenne contact et m'empêcher de couper les ponts.
Hier matin, je reçois dans ma boite au lettre une lettre de l'assistante sociale de mon quartier qui est une convocation à un entretien suite un appel de ma mère qui l'aurait prévenue de "ses inquiétudes" qu'elle avait à propos de moi.
Sachant que ma mère ne s'set jamais occupée de moi, ni inquiété de quoi que ce soit auparavant quand j'étais violentée dans ma jeunesse et qu'aujourd'hui elle n'a pas changé. Je soupçonne qu'elle veuille m'empêcher de m'émanciper vraiment de l'emprise de la famille.

Ma question est la suivante : dois-je y aller ?
Qu'est que je "risque" ? Car j'ai très peur que l'on me force à revoir ma mère ce que je ne veux pas et je n'ai pas envie de me justifier auprès d'une personne étrangère du pourquoi je ne veux plus voir ma mère.
Je perçois aussi le rsa activité depuis plusieurs années, peut être que l'assistante sociale veut me revoir pour cette raison.
J'ai par ailleurs des soucis de santé physiques invalidants qui m'empêchent pour le moment de trouver une emploi stable.
Peut être que ma génitrice lui en a parlé.
Dans tous les cas, cela m'inquiète et j'espère que l'on ne va pas me forcer à "me soigner" psychologiquement car ma mère est bien capable de dire que je suis fragile psychologiquement etc.
Ce qui set vrai mais c'est parce que j'ai un syndrome de post traumatique dus aux traumatismes que j'ai subi auprès de mes parents et que je commence à aller mieux depuis que je ne vois plus mes parents.

Je vous remercie infiniment.

Poser une question Ajouter un message - répondre

Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]