Ma belle mère ingérable s'impose chez nous.

Sujet vu 619 fois - 5 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 22/03/09 à 16:45
> Droit Civil & familial


Balloy, Alpes-Maritimes, Posté le 22/03/2009 à 16:45
4 message(s), Inscription le 22/03/2009
Ma belle-mère, qui est atteinte d'une hépatite C et souffre de problèmes psychologiques depuis plusieurs années, est sous curatelle. Elle perd de plus en plus la mémoire.

Nous l'avions hébergée un mois 1/2 durant au début de l'année.
Elle est maintenant dans un hôtel meublé.

A cause de ces absences nous lui avons aujourd'hui refusé une sortie avec les enfants, jugeant cela dangereux, sortie qu'elle avait de plus complètement oubliée.
Elle débarque chez nous en mon absence en hurlant, menaçante et refuse de partir si nous n'accédons pas à sa demande, mon épouse affolée m'appelle donc en urgence au travail pour trouver une solution, mais rien à faire, ça se passe très mal.

Que faire ?

Merci d'avance.

Poser une question Ajouter un message - répondre
frog, Posté le 22/03/2009 à 16:53
1511 message(s), Inscription le 10/05/2008
Pourquoi ne pas faire une sortie en famille, tout simplement ?

__________________________
Universität Potsdam.

Balloy, Alpes-Maritimes, Posté le 22/03/2009 à 17:00
4 message(s), Inscription le 22/03/2009
Le problème n'est pas si simple que ça et ne se limite pas à une sortie refusée ou pas.
Cette femme fait depuis des années du chantage au suicide pour un oui pour un non (comme une sortie refusée).
Mon épouse est atteinte d'une maladie musculaire rare qui la fatigue énormément et les rapports avec sa mère ont toujours été difficiles.
Quoi qu'il en soit je pense qu'elle n'a pas a rentrer de force chez nous, faire peur à ma famille, surtout pour si peu.

frog, Posté le 22/03/2009 à 17:10
1511 message(s), Inscription le 10/05/2008
Citation :
Quoi qu'il en soit je pense qu'elle n'a pas a rentrer de force chez nous, faire peur à ma famille, surtout pour si peu.


Ca non, évidemment, et je concois le pénibilité à la longue. Mais je doute qu'une plainte ou autre recours juridique aide à améliorer vos relations.

__________________________
Universität Potsdam.

Balloy, Alpes-Maritimes, Posté le 22/03/2009 à 17:40
4 message(s), Inscription le 22/03/2009
Je suis d'accord avec cela, sans aller jusque là, on veut plutôt la raisonner.

Concernant les sorties "en famille", je dirais qu'il y a aussi un long passif qui fait que nous n'en avons pas envie : mon épouse a une enfance malheureuse et peu enviable (maladies dues à de la malnutrition, mère égoïste qui la délaisse, "beaux-pères" successifs plus ou moins violents...). Cette femme est très instable (internée deux fois ces dernières années) hypocrite, elle joue les mère/grand-mère/belle-mère exemplaires avec le reste de la belle-famille (qui vit en Belgique), mais c'est en réalité tout autre chose : égoïste, profiteuse, menteuse invétérée dès que ça l'arrange. Notez que malgré tout cela elle a toujours vu ses petits enfants, sauf dans ses périodes de "crises" et nous avons toujours ménagé la chevre et le chou comme on dit. Elle est persuadée d'être maintenant quelqu'un de stable et de confiance, mais elle a un coté toxique (l'image est forte mais justifiée). Vous comprendrez que nos relations puissent être plus que difficiles à gérer.
Chaque stress ou angoisse en ajoute à la maladie de ma femme (fibromyalgie). Je l'ai rappelée voici 15 minutes, elle était en larmes, ainsi que les enfants (11 et 7 ans). Je les protègerais eux avant tout (sans quoi je serais un bien mauvais mari et père).

Désolé de la longueur de ce post, je sais bien que vous n'êtes pas assistante sociale mais cela clarifie la situation.

Merci.

Balloy, Alpes-Maritimes, Posté le 22/03/2009 à 20:36
4 message(s), Inscription le 22/03/2009
Ce que je voudrais savoir (pour le moment), c'est ce que je dois faire lorsqu'elle tente de faire le siège comme aujourd'hui, qui je dois appeler et à quel moment, pour la faire lâcher prise avec des moyen légaux...


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]