Cas d'urgence sur garde d'enfant suite à non concilliation.

Sujet vu 857 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 19/03/12 à 12:26
> Droit Civil & familial > Divorce & infidélité


lamouche42, Loire, Posté le 19/03/2012 à 12:26
3 message(s), Inscription le 19/03/2012
Bonjour,

Je vous écris à propos de la situation de ma compagne (nous vivons ensemble).

Elle a entamé une procédure de divorce entre elle et son ex-mari, elle vient de recevoir le document de non-concilliation emis par le JAF stipulant que les enfants auront leur résidence principale chez le père.
Les enfants ont été auditionné par le juge, mais sa plus jeune fille (13 ans) a subit une aliénation mentale par son père depuis le début de la séparation. De plus elle a peur de lui.
Cette dernière lancé une sorte d'appel à l' aide aupres de sa grande soeur qui vit pres de chez nous pour lui dire qu elle voudrai vivre chez sa mère car l'environnement chez son père est invivable (elle aurai déja pensé au suicide...)
Evidement son père interdit tout contact avec la mère (tel, lettre ...)

La grande soeur veut la redescendre en train ce vendredi pour la sortir de la haut. mais quelles sont les démarches à faire? car visiblement l'audition de l'enfant a été fortement influencée par la pression du père.

y a t il une procédure d'urgence dans ce cas la? que risque-t-on si on ne respecte pas la décision temporaire ?(il ne s'agit pas d'un enlèvement mais d'une décision d'un enfant de 13 ans)

merci d'avance pour vos réponses.

Poser une question Ajouter un message - répondre
cocotte1003, Isère, Posté le 19/03/2012 à 12:48
5074 message(s), Inscription le 19/06/2011
Bonjour, au regard de la justice c'est bien un enlèvement d'enfant si vous ou sa soeur prenaient l'enfant hors du droit de visite de la mere ou que vous ne la ramenez pas. La maman risque d'avoir une plainte contre elle et la petite risque d'etre ramenée par les forces de l'ordre. Voyez avec l'avocat du eet recueillez des temoignages, cordialement

lamouche42, Loire, Posté le 29/03/2012 à 09:15
3 message(s), Inscription le 19/03/2012
Bonjour et merci pour votre réponse.
Finalement ca c'est passé relativement bien ...
sa fille est venue quand même. On a laissé une main courante à la police pour justifier de sa présence chez nous. Et le père a déja commencé sa vie sans elle (ca n'a pas l'air de le perturber plus que ca).
Il lui avait "obligé" sa fille de 13 ans à dire des choses erronées sur sa mère lors de son audition pour appuyer sa volonté de couper les ponts avec sa mère.
Notre avocat va donc tenter une procédure amiable avant d'attaquer.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]