Révision de pension alimentaire

Sujet vu 450 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 26/01/10 à 14:58
> Droit Civil & familial > Divorce & infidélité


jlkm, Seine-et-Marne, Posté le 26/01/2010 à 14:58
2 message(s), Inscription le 26/01/2010
Bonjour,

Mon problème est le suivant :

En 2003, mon ex femme et moi avons divorcé à l'amiable et avons décidé qu'il n'y aurait pas de prestation compensatoire ni pour l'un ni pour l'autre. En outre, habitant la même ville, nous avions la garde partagé de notre fils et sa résidence était fixé chez moi. Il passait à l'époque le mercredi et le week-end chez sa mère tandis que je m'occupais de lui en semaine et nous nous partagions également les vacances.
Je décidais quand même que lui soit accordé une pension pour l'éducation et l'entretien de notre fils car elle l'avait à mi-temps et mes revenus étaient supérieurs aux siens.
En 2005 je changeais de situation et devais m'établir à Paris pour des raisons professionnelles. nous convenions donc à l'amiable que notre fils me suivait et qu'il passerait l'esentiel de ses vacances avec sa mère. De plus, je décidais d'augmenter la pension de 30%, elle venait de se retrouver sans emploi.
Aujourd'hui je suis remarié, de son coté elle vit avec quelqu'un qui semble très bien. Cependant ma situation n'est plus aussi confortable et je lui ai donc demandé, toujours à l'amiable, de reconsidérer la pension sachant que je supporte seul la charge de notre fils et que je paye seul les frais de voyages quand il va la voir. Elle semble avoir prit pour fait que la pension lui était due à elle et qu'il n'était pas question d'en reparler.
J'aimerais donc savoir quels sont mes recours, et à qui je dois m'adresser.

Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 26/01/2010 à 17:37
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Bonjour,

Vous saisissez en courrier recommandé AR le Juge aux Affaires Familiales auprès du Tribunal de Grande Instance dont dépend le domicile de votre ex-épouse.

Un avocat n'est pas nécessaire.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL

jlkm, Seine-et-Marne, Posté le 27/01/2010 à 08:29
2 message(s), Inscription le 26/01/2010
Merci beaucoup pour votre réponse.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]