Changer le droit de garde après divorce

Sujet vu 478 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 28/04/09 à 19:18
> Droit Civil & familial > Divorce & infidélité


Nathalie69360, Rhône, Posté le 28/04/2009 à 19:18
2 message(s), Inscription le 28/04/2009
Bonjour, je suis divorcée depuis 4 ans maintenant. Mon ex-mari a obtenu officiellement la garde de nos deux filles à la même époque.
Aujourd'hui, ces dernières sont âgées de 14 et 16 ans et elles désirent désormais vivre définitivement avec moi.
J'habite dans le Rhône (69) et elles et leur père dans le Gard (30). Quelle est la procèdure à suivre ? Qui contacter ? Que faire si le père s'oppose au souhait de nos filles ? et s'il est d'accord ?

Poser une question Ajouter un message - répondre
ravenhs, Eure, Posté le 28/04/2009 à 19:29
433 message(s), Inscription le 27/10/2008
Bonjour,

il vous appartient de saisir le juge aux affaires familiales auprès du tribunal de grande instance du lieu de résidence des enfants.

Vous pouvez saisir le juge par lettre adressée à son secrétariat greffe. Ce dernier vous convoquera à une audience.

L'avocat n'est pas obligatoire pour cette procédure, mais vous pouvez en prendre un.

Le juge tiendra une audience à laquelle vous serez convoquée.

Si le père est d'accord et sous réserve que les intérêts des enfants soient respectés ( pas de perturbations scolaires etc ) le juge homologuera votre accord.

Si leur père refuse, le juge tranchera la contestation.

Si vous obtenez la résidence habituelle des enfants à votre domicile, demandez également une pension alimentaire le cas échéant.

Bon courage.

Nathalie69360, Rhône, Posté le 28/04/2009 à 19:39
2 message(s), Inscription le 28/04/2009
Merci beaucoup de votre aide.

Marion2, Posté le 28/04/2009 à 19:53
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Bonjour,

A noter également que vos filles pourront être entendues par le JAF si elles le souhaitent.

Cordialement.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]