Préfecture Toulouse et réponse à nos courriers

Sujet vu 938 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 15/11/10 à 20:51
> Droit administratif > Démarche administrative


maria, Haute-Garonne, Posté le 15/11/2010 à 20:51
2 message(s), Inscription le 15/11/2010
Bonjour,

j'ai adressé un courrier a M le Prefet de la H Garonne il y a deux mois, en défendant un etre tres cher contre des attaques xénophobes tenues dans le cadre de l'administration suivies d'une punition (conseil de discipline).

Ce courrier n'a jamais eu de réponse et depuis, un fonctionnaire me répond (depuis deux mois) que le courrier se trouve sur le bureau du prefet.

Je précise que nous sommes d'origine roumaine.

Je me suis adressé à cette administration en tant que contribuable et non pas en tant que parent de celui que je défendais.

Est ce normal? Est ce que les francais "de souche" sont mieux traités ou de la meme facon que ceux issus de l'immigration?

Et imposables à hauteur de 6000e par an...

J'ai donc décidé de faire la grève de la faim contre le mépris de ces fonctionnaires.

Poser une question Ajouter un message - répondre
Marion2, Posté le 15/11/2010 à 21:15
5724 message(s), Inscription le 14/05/2008
Modérateur
Citation :
La Préfecture de la haute Garonne n'a jamais répondu à ce courrier. Bien sur aucun rendez vous ne m'a été fixé dans ce sens.

Est il légal (je ne demande pas "normal") qu'une administration fasse preuve d'autant de mépris envers les contribuables seulement puisqu'ils sont d'origine roumaine?



Bien sûr il est légal que la Préfecture nous vous ait pas répondu.

Votre fils est majeur, c'est à lui de fare les démarches, pas à vous.

Entamer une grève de la faim de votre part ne servira à rien et ne fera pas avancer les choses.

__________________________
La justice est ce qui est établi et ainsi toutes nos lois établies seront nécessairement tenues pour justes sans être examinées, puisqu'elles sont établies...
B. PASCAL

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 15/11/2010 à 21:22
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
S'il y a eu la discrimination dont vous parlez, si vous avez des preuves, votre fils porte plainte, c'est tout aussi simple. Il peut se faire aider par une association.

Pas besoin de crier au complot, de vous la jouer paranoïa parce que du coup, vous n'avez plus aucune crédibilité.

C'est à votre fils d'agir, pas à sa mère. Il est adulte, il n'a plus besoin de sa mère.

mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 15/11/2010 à 22:00
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Je ne savais pas qu'une nationalité était une ethnie.

Vous continuez à perdre toute crédibilité. Si vous voulez aider votre fils à faire reconnaitre ses droits, surtout ne vous en mélez pas et taisez-vous, vous ne pourrez que le desservir.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]