Mauvaise orientation scolaire (handicap visuel)

Sujet vu 3178 fois - 4 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 08/03/12 à 14:12
> Droit administratif > Démarche administrative


Silentium, Rhône, Posté le 08/03/2012 à 14:12
3 message(s), Inscription le 08/03/2012
Bonjour à tous.

Après 10 ans de silence, je ne peux plus garder pour moi ce problème, j'ai longtemps hésité à en parler mais rien ne sert de le cacher, car au final, je suis le seul à en souffrir.

Pardonnez moi si mes phrases sont maladroites, je n'ai pas l'habitude d'en parler.

Quand j'avais 6 ans, un médecin a détecté chez moi une forme de Daltonisme ( dyschromatopsie)
La plupart des personnes pensent que le daltonien confond le vert et le rouge, mais ce n'est pas toujours le cas.
Pour ma part ce sont toutes les couleurs et plus encore celles qui ont des dégradés.
Au fur et à mesure j'ai appris a faire un peu la différence, mais je ne distingue pas un vert foncé d'un marron ou d'un violet.
Je n'ai subis aucun test plus poussé (laxisme de la part du médecin? je ne sais pas.)
Tous les autres daltoniens que j'ai rencontré depuis, ont tous subis des tests approfondis pour déterminer quels est leur pathologie. Et il ont été bien renseignés sur leur futurs métiers.
Cette maladie m'a littéralement pourri la vie, que ce soit à l'école, à la maison ou avec mes amis.

En fin de collège, la conseillère d'orientation qui m'a reçu était au courant de mon problème, mais elle m'a conseillé un métier (qui nécessite une bonne vision des couleurs) pour se débarrasser au plus vite du rendez-vous, j'avais dans l'idée de faire autre chose de ma vie. Durée de l'entretien 10 minutes montre en main...
Je trouve que c'est un peu léger pour décider de mon avenir.
Merci l'éducation nationale quand nous sommes classés ZEP...
Mon dossier rempli, je me retrouve à passer un entretien dans l'établissement que l'on m'a conseillé.
En temps normal, en cas d'élève daltonien (stipulé dans mon dossier) l'établissement aurait du me faire subir un test d'entrée.
Mais rien n'a été fait, je suis passé comme un lettre à la poste, sans évaluation de mon handicap.
Je suis diplômé technique dans la maintenance des machines depuis 2002 (non sans mal, je vous laisse imaginer le nombre de coup de jus que j'ai pu prendre...)
Mais quand il y a des pannes électriques, c'est un réel problème pour moi.
Je viens de découvrir une page sur internet, qu'il est interdit aux daltoniens d'exercer certains métiers... C'est une nouvelle qui m'a abasourdi car le mien en fait parti.
Je me rend compte que j'ai perdu 10 ans de ma vie dans un métier qui évolue chaque année, et ou la partie électrique prend une place de plus en plus importante avec l'évolution de l'informatique.
Imaginez si un de mes anciens employeurs......

Trouver pour moi un métier est un combat, car je ne rempli plus les critères.
Le daltonisme est reconnu comme un handicap pour certains métiers, je ne pourrais jamais faire ce dont je rêve.
Car mon choix de formation est très limité.
Mon handicap m'interdit de travailler dans:

l'armée : pilotes, conducteurs et mécaniciens,
l'aviation civile : pilotes et mécaniciens, contrôle aérien,
la marine marchande : marins et officiers,
les chemins de fer : conducteurs, mécaniciens
les transports en commun : autobus, métro, police, gendarmerie, douanes, pompiers, ...
électricité et électronique et certains métiers mécaniques ou informatique (techniciens)
laboratoires :techniciens, pharmaciens,
métiers du textile, de l'imprimerie,
métiers de la peinture, de la photographie,
métiers de la lumière (théâtre, cinéma et télévision, ingé son),
métiers de tri : alimentation par ex. (fruits, légumes).

Il ne me reste pas beaucoup de choix...

Je souhaite savoir qui peut être tenu responsable dans cette histoire?
Ayant plus de 26 ans, je n'ai plus accès à certaines formations et je dois débourser pour me reformer.
Ce n'est pas de ma faute si j'ai eu le mauvais conseil et je n'ai pas les moyens de payer, car je ne suis plus dans le monde du travail depuis 2010.

Merci d'avoir prit le temps de me lire et merci à ceux qui auront des réponses.

[ Modifier mon message ] [ Supprimer ]

Poser une question Ajouter un message - répondre
le daltonien electieicien, Posté le 08/05/2012 à 03:04
2 message(s), Inscription le 08/05/2012
je m’inscrit rien que pour vous répondre
vous n’êtes pas seul
moi aussi je suis daltonien , et le pire diplome électricien .
j'ai pu travaillé pour mon compte et chez des artisans électriciens dans mon pays d'origine
la surprise je l'ai reçu une fois en france après une visite medicale pour une boite d'interime (je ne savais meme pas que j'etait daltonien - j'ai 27 ans.)
maintenant je me trouve dans un travail tres tres pénible avec des collègues qui n'ont aucun diplome ni niveau scolaire
je souffre tellement que j'ai perdu le gout de la vie

le daltonien electieicien, Posté le 08/05/2012 à 03:10
2 message(s), Inscription le 08/05/2012
personne ne peut vous comprendre, que ceux qu'ont le meme probleme.
dans mon cas meme mes plus proches ne me comprennent pas !

Silentium, Rhône, Posté le 08/05/2012 à 04:08
3 message(s), Inscription le 08/03/2012
C'est sur que l'on se sent seul parfois.

J'ai encore perdu un emploi à cause de mon handicap qui n'est même pas reconnu par la sécurité sociale...

En ce qui concerne les proches, ils ne me comprennent pas moi non plus.
Je ne peux même pas postuler dans les métiers qui me plaisent ni même faire une formation, car rien d'autre ne m'interesse.
Je n'ai plus envie d'aller travaille à contre coeur.

weesch, Posté le 17/04/2016 à 10:56
1 message(s), Inscription le 17/04/2016
bjr daltonisme diagnostiqué a la maternelle.
engueulé par les professeurs depuis ma tendre enfance car les professeurs ne prennent même pas la peine de se renseigner sur ton handicap!(ils te prennent pour un fou !)
170 emploi sur 700 du code ROME Inaccessibles aux daltoniens.le daltonisme comme il n'est pas reconnu par la sécurité sociale fait que rien n'est fait et que les daltoniens s'isolent de plus en plus dans la solitude. il suffit de voir ce que le gouvernement fait pour les personnes en siège roulant pour comprendre qu'il ne feront rien pour les daltoniens.
je pense qu'il faut changer la loi et établir des codes qui permettent aux daltoniens de travailler partout.
de toute façon personne ne sait d’où vient le daltonisme, certains disent que c'est une mutation lié a une sollicitation de nos gênes face aux dangers.
en effet les daltoniens ne se laissent pas berner par les camouflages de l'armé et en plus on voit mieux la nuit,comme les chats(pratique si on doit se déplacer dans la nuit j'adore la nuit je vois mieux).
la proportion de daltonien augmente dans la démographie: 12 % ça doit couter très chère a l’état d’éduquer et ensuite de mettre au banc 12 % de la population active.
même les hôpitaux ne connaissent pas ce phénomène.
ils imposent des test de Lancaster a des daltoniens!
hallucinant!
je pense franchement que personne ne croit vraiment a l'existence de cette différence comme dit le proverbe:
"je ne crois que ce que je vois" et le problème c'est qu'on voit pas la même chose alors comment se croire et se faire confiance?


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]