Le principe de la présomption d'innocence et ravages médiatiques

Sujet vu 1649 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 11/04/10 à 13:04
> Débats juridiques


Achile, Paris, Posté le 11/04/2010 à 13:04
1 message(s), Inscription le 11/04/2010
Bonjour,

Le fait de présenter sur les chaînes de télévisions des individus à visage découvert soupçonnés de violations à la loi pénale constitue une atteinte au principe de la présomption d'innocence, un des principes directeurs du procès pénal.

Questions :

1 - quelles solutions d'approche préconisez-vous pour pouvoir concilier le principe et la pratique des ravages médiatiques ?

2 - Explication et justification du principe.

Merci pour tout le travail que vous rendez à l'humanité,

Poser une question Ajouter un message - répondre
frog, Posté le 11/04/2010 à 13:21
1511 message(s), Inscription le 10/05/2008
Citation :
Le fait de présenter sur les chaînes de télévisions des individus à visage découvert soupçonnés de violations à la loi pénale constitue une atteinte au principe de la présomption d'innocence

Les personnes sont systématiquement présentées comme les auteurs présumés ou témoins (parfois témoins assistés) de l'affaire. Sur quoi repose alors l'affirmation que le principe de la présomption serait bafoué ? Tout ce qui est montré dans les médias est vrai : X a été mis en cause dans l'affaire Y.

Tout au plus, on peut évoquer le droit à l'image des personnes entravées (ce qui au demeurant reste sans rapport direct avec les principes d'un procès équitable). Et à ce sujet, l'article 803 CPP a déjà couché sur papier quelques bonnes idées qui trouvent plus ou moins d'application au quotidien.

__________________________
Universität Potsdam.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]