Convention de stage (avec normalement gratification)

Sujet vu 2031 fois - 2 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 01/02/11 à 19:14
> Droit du Travail > Contrat de travail


sarah, Moselle, Posté le 01/02/2011 à 19:14
1 message(s), Inscription le 01/02/2011
Bonjour,

voila je vous expose ma situation car je suis perdue a vrai dire. actuellement, je suis en licence pro immobilier et j'effectue dans le cadre de ma formation, un stage dans une association. ce stage a pour durée 16 semaines soit 70jours présente en entreprise.

Ce qu'il faut savoir, c'est que je suis trois jours en entreprise et deux jours à l'école et mon stage a débute fin novembre 2010 et se termine fin mai 2011.

au dela de deux mois, je suis CENSEE etre rémenurée c'est a dire une gratification mensuel. MAIS, ma directrice refuse de me payer car la loi stipule "si c'est un stage qui éxècede deux mois consecutifs, IL YA UNE GRATIFICATION" et comme je suis seulement trois jours en entreprise dans la semaine (les deux autres jours, je suis en cours), donc ce n'est plus consécutif et donc pas l'obligation de me rémunérer...est ce que cela est bien vrai??? si on pouvais facilement déroger à cette loi, je pense que toutes les entreprises auraient fait de même. Mais la, dans ma formation, tous ceux qui sont en stage sont payés....


aidez moi svp pour y voir plus clair. j'ai l'impression qu'on m'exploite et que ca leur fait plaisir de contourner cette loi....

quels sont mes droits? a t-elle raison?

je vous remercie infiniment.

CORDIALEMENT

Poser une question Ajouter un message - répondre
pmtedforum, Posté le 01/02/2011 à 21:20
1341 message(s), Inscription le 20/08/2010
Bonjour,
Il faudrait déjà savoir ce qu'en pense votre école et si cette gratification était prévue à la convention de stage...

__________________________
Cordialement.
P.M. tedforum.com

baptiste8373, Var, Posté le 18/02/2011 à 22:37
2 message(s), Inscription le 18/02/2011
Bonsoir,

Pour ma part je dois effectuer un stage de 12 semaines, donc gratifié, seulement je préfère ne pas être gratifié car je préfère faire ce stage qui me plait plutôt qu'à défaut un stage gratifié qui ne me plairait pas. Puis-je refuser la gratification ou si l'entreprise ne note pas cette gratification dans la convention de stage, peuvent-ils avoir des problèmes juridiques? Ou si je rempli un papier signé m'engageant à ne pas être gratifié, vaudrait-il de droit?

Merci.

Baptiste.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]