Licencier sans motif valable ?

Sujet vu 816 fois - 1 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 06/08/12 à 13:23
> Droit du Travail > Congés & vacances


sonia, Yonne, Posté le 06/08/2012 à 13:23
1 message(s), Inscription le 06/08/2012
Bonjour,

Je viens vous demander conseil car mon fiancé risque d’être licencier , pour faute in justifier .
Il y a une semaine nous avions reçu un courrier donnant rendez-vous le 31 juillet a 7h30 pour une sanction disciplinaire , cependant son patron savait que nous étions en vacance et que donc sa présence a cette entretien n'aurai pas pu eu lui d’être.
Nous avions donc rédigé une lettre explicant cette indisponibilité , n'ayant pas de réponse aujourd'hui nous nous somme déplacer a l'entreprise , nous avions donc demander au patron si il aviez bien reçu le courrier et quel serai cette éventuel sanction et pour quel motif .
Il nous a donc répondu que le deuxième patron était en entretien avec son avocat et que la sanction qui sera prise serai de licencier donc mon fiancé , ne comprennent pas pourquoi je lui demander le motif et il nous répondu que le travail été irréproche mais qu'il n'avait pas confiance en lui ..
Et comme je lui et stipulé mon fiancé n’ayant reçu aucun avertissement pendant les 4 ans effectuer dans cette entreprise le licenciement ne pouvais pas avoir lieu d’être car le motif n'existe pas il ma dit clairement que vu qu'il save que sans 3 avertissement avec AR il ne pouvais pas le licencier il fesai appel a leur avocat pour trouvé un motif ...

Es-que cet possible de licencier un employer incis ??
Que peut on faire pour ne pas le laisser faire

Poser une question Ajouter un message - répondre
DSO, Somme, Posté le 06/08/2012 à 14:03
1103 message(s), Inscription le 07/11/2009
Bonjour Sonia,

La convocation à etretien préalable durant les congés payés n'est pas illégale.

Par ailleurs, le motif que l'on vous a invoqué est ridicule, et si l'employeur licencie votre fiancé, il le fera sur un autre motif.

De plus, il n'est pas nécessaire de recevoir des avertissements avant d'entamer une procédure de licenciement (sauf spécification spéciale de la convention collective).

Pour l'instant, vous pouvez envoyer un courrier RAR à l'employeur lui relatant ce pseudo-entretien et dénoncer la procédure.

Ensuite, si l'employeur décide de prononcer un licenciement, ce n'est qu'au regard du motif invoqué dans cette lettre que vous saurez si vous avez une chance d'obtenir gain de cause devant le Conseil de Prud'hommes.

Codialement,
DSO


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]