Cas d'une adoption simple?

Sujet vu 1125 fois - 3 réponse(s) - 1 page(s) - Créé le 12/02/11 à 11:39
> Droit Civil & familial > Adoption


bcbg0526, Seine-Maritime, Posté le 12/02/2011 à 11:39
17 message(s), Inscription le 04/03/2010
Bonjour,
N'ayant recu aucun message a mon premier post, je reitere ma demande de conseils.

D'origine etrangere, il y a longtemps de cela , j'ai ete peut-etre adoptee par l'adoption simple par une famille francaise avec laquelle j'ai vecu quelques annees mais malheureusement suite a une brouille relative aux sous j'ai du couper le pont avec elle. En fait, la famille a tenu des propos assez durs a mon egard au lieu de me reconforter dans un moment ou j'avais besoin de leur soutien moral.
J'ai encore un document redige par le tribunal d'instance dans les Yveline(78) dans lequel je peux lire les alineas sur la tenue du conseil de famille, la designation d'un subroge-tuteur ou encore le consentement du conseil de famille a cette adoption simple.
Voici mes questions.
Comment savoir si le couple adoptant n'a pas annule cette adoption suite a notre brouille? Je n'habite plus en IDF. Comment pourrais-je demander au bureau de tribunal qui a redige ledit acte, un document attestant que mon adoption est tjrs valable?
Est-ce normal qu'il n'y ait pas eu changement de nom de famille au moment de mon adoption? Car je n'ai jamais porte le nom de mes deux adoptants maries. Pour plus de precision, j'ajoute que cette adoption s'est passe alors que j'avais deja 16 ans et je ne pratiquais pas encore bien le francais.
S'il n'y a pas eu son annulation, je garde toujours le droit a l'heritage de leurs biens au moment du deces des deux adoptants? Bien sur, je ne souhaite pas leur mort premature. Mon but est de connaitre juste mes droits face a leurs enfants biologiques survivants. Est-ce que ces derniers peuvent s'opposer a ma part d'heritage si jamais apres leur deces sans qu'ils aient pense a annuler cette adoption?
Merci par avance de vos conseils.

Poser une question Ajouter un message - répondre
mimi493, Seine-Saint-Denis, Posté le 12/02/2011 à 12:36
15728 message(s), Inscription le 16/08/2010
Quelle est votre nationalité ? ça joue car si vous êtes d'une nationalité prohibant l'adoption et que vous n'êtes pas né en France, ça règle la question.

A 16 ans, votre consentement a forcément été demandé et vous en auriez le souvenir

amatjuris, Posté le 12/02/2011 à 13:00
7870 message(s), Inscription le 09/03/2010
Modérateur
bjr,
trop d'imprécision dans votre exposé pour vous donner une réponse juridique.
cdt

bcbg0526, Seine-Maritime, Posté le 13/02/2011 à 03:46
17 message(s), Inscription le 04/03/2010
Bonsoir.
Je suis d'un pays d'Asie qui accepte l'adoption internationale.
Si j'ai poste mon message c'est parce que je suis arrivee a l'age de 14 ans en France sans savoir dire un mot de francais en vue d'une adoption pleniere mais a cause des difficultes d'adaptation tout de suite apres j'ai connu plusieurs changements de familles-d'accueil ou en vue d'adoption pleniere- a la place d'une adoption pleniere. J'ai su bien plusieurs decennie apres que la procedure d'adoption d'un enfant etranger se poursuit apres son arrivee sur le sol francais pour etre totalement aboutie, c'est-a-dire que l'adoption est reellement prononcee une fois que l'enfant a sejourne dans la famille adoptante pour une duree minimum de 6 mois pendant laquelle il y a des visites de quelqu'un de DDASS, condition que je n'ai pas pu remplir sans doute. Cette information est a etre infirmee ou confirmee.

Compte tenu de mon age deja avance lors de mon arrivee dans un pays inconnu dont je ne maitrisais un mot de la langue fait que mes souvenirs sont peu precis, pas toujours clairs dans ma tete. A peine un an ou 18 mois apres mon arrivee en France je me suis meme retrouvee internee dans une pension religieuse pendant toute une annee et j'allais au college pas loin de la pension. Plus tard, ma vie a ete aussi cahotique qu'au debut. J'etais tout le temps tiraillee entre deux cultures. Je pense si je n'arrivais pas fixer mon attachement a la France c'est a cause de mes premiers problemes rencontres immediatement apres mon arrivee. A ce jour, pour une question identitaire, j'ai toujours conserve ma nationalite d'origine meme si j'en souffre un peu parce que cela empeche d'acceder a certains metiers. Je ne changerais jamais de nationalite par interets personnels. Je suis quelqu'un de trop integre. D'ailleurs, l'honnetete, l'integrite sont les deux valeurs que je mets au-dessus de tout. A cause de tous ces deboires vecus durant mes premieres annees en France, j'ai pendant idealise mes annees passees dans mon pays d'origine. C'est aussi a cause de cela que j'ai peut-etre formule mon desir de ne pas porter le nom des adoptants en adoption simple. Peut-etre ce desir relevait-il de mon besoin de m'accrocher a quelque chose de connu de moi dans le nouveau monde ou tout m'etait inconnu.....
En tout cas, je n'ai aucune attache familiale dans mon pays d'origine et j'ai garde ce document redige par le tribunal de Versailles qui date de 1983, j'avais alors 16ans.
Ma famille , avant de m'adopter en adoption simple, m'a d'abord apporte une prise en charge materielle notamment lorsque j'ai ete internee dans une pension avant de m'acccueillir sous son toit. J'ai du peut-etre vivre avec eux 4 ans maximum avant de voler de mes propres ailes. Je vous dis ces details car j'ai lu quelque part il faut prouver certains liens concrets avec la famille adoptante si l'on veut beneficier de certains avantages au moment de l'heritage a recevoir.
J'espere vous avoir apporte des precisions pour vous eclairer et recevoir de vous des renseignements demandes. Merci par avance.


Ajouter un message - répondre 

PAGE : [ 1 ]